Le siège du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, dans les vallées de la Mecque
Fatwa No: 76739

Question

Quand et comment le siège subi par les Bani Hâshim a pris fin ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
 

Le siège injuste des mecquois que dut subir le Prophète, , et ceux qui l’accompagnaient des membres des tribus des Bani Hâshim et Bani al-Muttalib eut lieu au début du mois de Muharram de la septième année de la mission prophétique. Il dura trois ans. L’auteur du poème Qurrat al-Absâr a dit :
Assignés dans les vallées … deux ans plus une troisième année
Dans son ouvrage Zâd al-Ma’âd, Ibn al-Qayyim a dit :
« Constatant que la prédication du Prophète, , prenait de l’importance et gagnait des adeptes, les hommes de Quraysh se mirent tous d’accord pour interdire aux membres des tribus des Bani Hâshim, Bani al-Muttalib et Bani Abd Manâf de contracter toute transaction commerciale et tout mariage avec eux. Et même de ne plus leur parler ou les joindre à leurs assises. Et ce, jusqu’à ce qu’ils leur remettent le Messager d’Allah, . Ils mirent cet engagement par écrit sur un parchemin qu’ils accrochèrent sur le toit de la Ka’ba …
Tous les membres des tribus des Bani Hâshim et Bani al-Muttalib, tant ceux qui étaient musulmans que les mécréants, décidèrent de partir. A l’exception d’Abu Lahab, il prit le parti des Quraysh contre le Prophète, , et les tribus des Bani Hâshim et Bani al-Muttalib. Le Prophète, , et les siens furent assiégés dans les vallées des territoires appartenant à Abû Tâlib la nuit du début du mois de Muharram de l’an sept de la mission prophétique. Ils durent subir un siège intense et un blocus et ils furent ainsi priver de tous les vivres nécessaires durant trois ans jusqu’à en être épuisés …
C’est alors qu’Allah porta à la connaissance de Son Prophète l’existence du parchemin sur lequel était inscrit l’accord conclu entre les membres de Quraysh. Allah l’informa qu’il avait envoyé des insectes qui mangèrent toutes les inscriptions qui figuraient sur ce parchemin qui comprenaient des clauses injustes, iniques et appelait à la rupture des liens de sang. Seul le nom d’Allah n’avait pas été mangé par les insectes. Le Prophète, , informa son oncle de ce qu’Allah venait de lui apprendre. Son oncle alla trouver les Quraysh pour leur dire que son neveu, non seulement connaissait l’existence du parchemin, mais en plus prétendait savoir ce qu’il en était advenu. Son oncle leur fit cette proposition : si mon neveu a menti alors nous cesserons de le protéger et n’interviendrons plus dans les affaires vous concernant. Mais s’il dit la vérité alors vous devrez cesser toute injustice envers nous. Les Quraysh manifestèrent leur accord en ces termes : Ta proposition est juste et équitable … Ils firent descendre le parchemin qui était au-dessus de la Ka’ba, mais constatant qu’il était exactement dans l’état décrit par le Prophète, , ils persistèrent davantage dans leur mécréance et leur entêtement … Mais le Prophète, , et les siens, sortaient finalement des vallées dans lesquelles ils étaient assiégés.
C’était la dixième année de la mission prophétique comme l’a mentionné plus d’un savant de la vie biographie (Sîra) du Prophète, . Ces savants affirment que suite à cet évènement, les plus sages des Quraysh se mirent d’accord pour annuler les clauses de ce pacte et s’évertuèrent à le faire jusqu’à y parvenir. Ces hommes sont : Hishâm ibn ‘Amr, Ibn Lu’ay des Bani ‘Âmir, Zuhayr ibn abi Umayya al-Makhzûmî, Abu al-Bakhtari ibn Hishâm, Zam’a ibn al-Aswad, al-Mut’im ibn ‘Adî.

 

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui