L'attitude de votre fils à votre égard va être identique..
Fatwa No: 76989

Question

J’aimerais être correcte avec le bon Dieu. Chaque jour je décide au fond de moi de ne plus faire telle chose, mais je la refais quand même, pourtant je suis gentille et j’aime mon Dieu. Je déteste la famille de mon mari parce qu'au début de mon mariage avec lui ils m’ont maltraité. Nous avons rompu tout contact avec eux depuis dix ans, mais le malheur est que chaque jour je parle d’eux et je les insulte devant mon mari. J’ai le sentiment que ça lui fait très mal, mais il ne parle pas car il est faible devant moi. Au début quand nous avons eu des problèmes avec eux, ils ont tout fait pour nous séparer. Ma sœur qui vit ici à Londres nous a prêté son appartement car mon mari ne pouvait rien faire et quand je lui demande de vendre sa part de la grande maison qu’il a hérité avec ses frère et sœurs de leur défunt père, il refuse sous prétexte que sa mère est encore vivante et qu’il ne peut rien faire tant qu’elle est en vie. Je suis resté comme une bonne pour ma sœur qui nous a prêté son appartement. Elle me donne des ordres devant tout le monde, frappe mes enfants devant moi et je ne peux rien faire du moment que nous vivons dans son appartement. J’ai aussi vendu tous mes bijoux pour payer les dettes que nous devons aux autres alors que mon mari de sa part n’a rien fait. Pour cette raison je déteste sa mère de tout mon cœur. Jusqu’à présent je ne peux pas dire un seul mot devant ma sœur qui nous rappelle continuellement le bien qu’elle nous a fait. Et quand mon mari me reproche mon comportement devant elle en me disant que je suis comme son esclave je lui réponds qu’il est la cause car s’il m’avait acheté au début un logement comme toutes les femmes il n’en serait pas ainsi. A propos de moi, je suis une fille de divorce de ce fait je n’avais pas de famille et j’espérais tellement me marier avec un homme qui m’offrirait tout ce dont j’ai besoin, mais malheureusement c’est tout à fait le contraire qui s’est produit. Je ne dirais pas que mon mari est méchant, mais au pire moment il ne fait pas ce qu’il doit faire. Maintenant il a un travail et m’a promis de m’acheter une maison. Le problème que je tiens à vous poser est : Pourquoi je n’arrive pas à oublier tout ce qui s’est passé et pourquoi la haine que j’ai envers la mère de mon mari grandit de jour en jour ? Je pense que j’ai réussi à lui faire détester sa propre famille et je ne sais plus quoi faire. Quand je suis seule je me demande pourquoi je fais tout cela, mais dès qu’on a un problème ça recommence de nouveau. J’ai un fils et j’ai peur que son comportement avec moi sera similaire au comportement de son père avec sa mère, mais je vous jure qu’elle a tout fait pour me séparer de son fils et si elle avait réussi où devrais-je vivre et quel serait mon sort ?!!! Je ne suis pas du tout satisfaite de moi et j’espère de tout mon cœur réparer mes erreurs et satisfaire mon Seigneur. Aidez-moi s’il vous plait je ne sais pas quoi faire.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur,

L'examen de conscience et l'effort que le musulman fournit pour corriger ses erreurs constituent le début du chemin sur la bonne voie. S'il les fait suivre par la sincérité, la détermination et l’invocation d’Allah avec insistance, Allah lui permettra d'atteindre l'objectif qu'il s'est fixé.

 Allah le Très-Haut dit : « Celui qui donne et craint (Allah). Et déclare véridique la plus belle récompense. Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur. » (Sourate 92/Verset 5, 6 et 7)

Chère sœur, la vie ici-bas n’est pas une demeure de tranquillité. En effet, elle est pleine de problèmes; parmi les problèmes qui s’y trouvent les différends qui peuvent surgir entre la femme et la famille de son mari.

Si les agissements de votre belle-famille sont conformes à ce que vous avez mentionné dans votre question,  elle a commis une très grande offense en  vous maltraitant injustement, mais la patience et le pardon sont des qualités très importantes avec lesquelles le bon musulman satisfait son Seigneur qui lui accorde en échange une issue favorable de tous ses problèmes dans cette vie et dans l’au-delà. Allah le Très-Haut dit : « […]. Quiconque craint et patiente... Et très certainement, Allah ne fait pas perdre la récompense des bienfaisants. » (Sourate 12/Verset 90). Il dit aussi : « […]. Qu’ils pardonnent et absolvent. N'aimez-vous pas qu'Allah vous pardonne ? Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux ! » (Sourate 24/Verset 22).

Chère sœur, il vous est illicite d’insulter votre belle famille. Le fait que vous le fassiez devant votre mari entraînant sa blessure dans son amour propre est encore plus grave, plus terrible et plus  amer. Si de plus votre acte a été la cause de la rupture des liens sacrés de parenté qui l’unissent avec sa famille, vous avez commis un autre péché plus grave que les  précédents et vous devez vous hâter de vous en racheter par un repentir sincère et par la correction de votre préjudice. Sinon ce que vous craigniez va se produire et les comportements de votre fils à votre égard vont être identiques à ceux de son père à l’égard de sa mère.

De toute façon vous devriez plutôt aider votre mari à être bienfaisant envers sa mère et tous ses proches et à respecter ses liens de parenté.

En ce qui concerne le logement, il est du devoir de votre mari de vous en offrir un qui vous est propre. S’il n’a pas la possibilité de  l’acheter qu’il se le procure par la location.

Pour ce qui est de votre sœur, vous devez la conseiller avec douceur et sagesse d’arrêter de vous porter préjudice, de vous rappeler le bien qu’elle vous a fait car un tel agissement est un acte blâmable, réfuté par tout esprit sain et nuit en premier lieu à son auteur en le privant de la récompense  promise par Allah aux bienfaiteurs.

Et Allah sait mieux.  

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui