Durée de la période de viduité d'une veuve
Fatwa No: 87144

Question

Le mari de ma sœur est décédé il y a trois mois. Il y a une semaine, une femme nous a dit que ma sœur devait rester chez elle pendant deux mois et ne pas sortir de la maison. Ma sœur ne sait pas si cela est vrai. Elle vit dans un pays étranger avec ses quatre enfants dont l’âge du plus grand ne dépasse pas 7 ans et n'a pas de famille dans ce pays. Que doit-elle faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

La femme dont le mari décède doit rester à la maison qu'elle habitait à la mort de son mari et n'en sortir qu'en cas de besoin. Elle doit faire cela tout au long de sa période de viduité qui est de quatre mois et dix jours pour la femme qui n'est pas enceinte.

 

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Ceux des vôtres que la mort frappe et qui laissent des épouses : celles-ci doivent observer une période d'attente de quatre mois et dix jours. [...] » (Coran 2/234)

 

Quant à la femme enceinte, sa période de viduité prend fin dès qu’elle accouche.

 

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« [...] Et quant à celles qui sont enceintes, leur période d'attente se terminera à leur accouchement. [...] »
(Coran 65/4)

 

Par conséquent, si votre sœur n'est pas enceinte, ce que lui a dit cette soeur est vrai, car environ deux mois et demi de sa période de viduité se sont déjà écoulés et il lui reste donc environ deux mois. Elle doit donc passer le reste de sa période de viduité à la maison en dépit des conditions que vous décrivez. Abû Sa'îd al-Khudrî, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que lorsque le mari de sa sœur fut tué, celle-ci alla trouver le Prophète () et lui dit : - « O Messager d'Allah, l'annonce de la mort de mon mari m'est parvenue alors que je me trouvais dans une demeure loin de celle de ma famille et de mes frères. Il ne me laissa ni argent pour subvenir à mes besoins, ni héritage, ni même de maison. M’autorises-tu à rester dans la maison de ma famille et de mes frères, car je préférerais cela et ce serait plus simple pour moi. » - « Fais donc ainsi si tu le souhaites. », lui répondit-il. Elle dit alors : « Je sortis heureuse de ce qu'Allah, exalté soit-Il, m'avait décrété par l'intermédiaire du Messager d'Allah (). En arrivant au niveau de la mosquée il me rappela puis me dit : "Qu'as-tu dit ?" Je lui répétai alors ce que je venais de dire et il me dit : "Reste dans la maison dans laquelle t'est venue l'annonce de la mort de ton mari jusqu'à la fin de ta période de viduité." C'est ainsi que j'y passai quatre mois et dix jours. » (Abû Dâwûd, al-Nasâ'î, al-Tirmidhî, Ibn Mâdja, Mâlik, Ahmad).

 

Cependant, votre sœur peut sortir de chez elle durant la journée pour certains besoins comme le fait d’acheter de la nourriture ou toute autre chose dont elle ou ses enfants ont besoin.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui