La question des poupées
Fatwa No: 87266

Question

Puis-je acheter une poupée et lui ôter la tête pour la donner comme jouet à ma fille ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La majorité des oulémas ont excepté les poupées de l’interdiction relative aux représentations d’êtres animés. Al-Nawawi, qu'Allah lui fasse miséricorde, a affirmé : « La fabrication des jouets destinés aux filles (poupées) est exceptée de l’interdiction de représenter un objet ayant une ombre, car l’autorisation en a été rapportée ». Cela s’applique aux jouets ayant la forme d’un être humain ou d’un animal, qu’il ait ou non un équivalent dans la réalité. La preuve : Aïcha, qu’Allah soit satisfait d’elle, a rapporté : « Je jouais à la poupée chez le Prophète (Salla Allahu Alaihi wa Sallam), et j’avais des amies qui venaient jouer avec moi. Quand le Prophète (Salla Allahu Alaihi wa Sallam) entrait, elles se cachaient de lui par timidité. Alors, il envoyait quelqu’un les ramener pour continuer à jouer avec moi » (Mouslim). Et dans une autre narration : « … Le vent souffla et la tenture qui cachait mes poupées se souleva. Il me demanda : Qu’est-ce que c’est, Aïcha ?. “Ce sont mes poupées”, lui répondis-je. Comme il aperçut entre les poupées un cheval doté de deux ailes en tissu. Il me demanda : Et là au milieu des poupées ?. “C’est un cheval”, lui répondis-je. Qu’a-t-il sur le dos ?, poursuivit-il. “Une paire d’ailes”, lui répondis-je. Un cheval à deux ailes ?, reprit le Prophète (). “Ne sais-tu pas que Sulaïmân (Salomon, ‘) avait un cheval dotés de plusieurs ailes ?”. Il se mit alors à rire au point que je vis ses molaires » (Abû Dâwûd).

 

Rappelons que le Prophète () épousa Aïcha alors qu’elle avait six ans, et consomma le mariage, alors qu’elle en avait neuf. Elle s’installa dans la maison de son mari et prit ses jouets avec elle.

 

Par ailleurs, la fabrication et la vente de ces poupées présentent des avantages pour les filles, parce qu’elles apprennent ainsi l’éducation des petits et l’indulgence envers eux, et parce qu’elles se distraient avec ces jouets.

 

Cependant, il est illicite d’orner la maison avec ces poupées, puisque l’exception concerne la nécessité, soit le besoin des enfants de ces jouets, et elle ne doit pas la dépasser.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui