La récompense de la prière du Vendredi pour celui qui arrive en retard
Fatwa No: 87599

Question

Selon le hadith connu, la récompense de la prière du Vendredi diminue plus on s’approche du sermon, et lorsque l’imam monte sur sa chaire, les anges ferment leurs registres, ce qui fait que ceux qui arrivent après cela n’auront pas de part dans la récompense de la prière du Vendredi. Partant de cela, qu’en est-il de ceux qui arrivent au début du sermon ? Devons-nous toujours nous rendre à la mosquée, si nous sommes certains que l’imam a effectivement commencé le sermon ? Serait-il mieux de prier chez nous au lieu de prier dans la mosquée, puisque nous n’obtiendrons pas la récompense de la prière du Vendredi ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Le hadith signifie que, dès que l’imam monte sur sa chaire, les anges ferment leurs registres et que ceux qui arrivent après n’auront pas la récompense de ceux qui s’empressent d’accomplir cette œuvre pie. Mais reste le devoir de l’accomplissement de la prière du Vendredi, et le musulman en sera quitte s’il parvient à temps pour faire ne serait-ce qu’une seule Rak'at de la prière avec l’imam, comme on le sait.

 

Partant, le musulman ne doit pas négliger la prière du Vendredi, s’il a négligé d’arriver à temps pour le sermon et a tardé. S’il accomplit sans excuse valable la prière d’al-Dhuhr au lieu de celle du Vendredi, sa prière sera invalide, et s’il rate involontairement la prière du Vendredi, il doit prier al-Dhuhr, mais il aura commis un péché pour sa négligence, et devra se repentir.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui