Takfîr (accuser d’incroyance un musulman) et formulation de l’intention d’accomplir la prière obligatoire
Fatwa No: 87963

Question

J'ai deux questions :
1) Pouvons-nous accuser d’incroyance un musulman qui a tourné le dos à l’islam ? 2) Est-il obligatoire de formuler l’intention d’accomplir la prière obligatoire comme par exemple de dire lors de celle de al-‘Asr (après-midi) ‘J’ai l’intention d’accomplir quatre Raka‘ pour la prière obligatoire de al-‘Asr (après-midi)’ ou non ? J’ai entendu dire que cela n’était pas obligatoire.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Qualifier un musulman de mécréant est une chose grave qu’il ne faut pas prendre à la légère. Le Prophète () dit :
« Lorsqu’un homme dit à son frère ‘mécréant’, alors l’épithète est méritée par l’un des deux. » [(Boukhari, Mouslim)] Dans une autre version, il est dit : « Si un homme dit à son frère ‘mécréant’, c’est comme s’il le tuait. » Ces paroles montrent que l’accusation de mécréance portée contre une certaine personne n’est pas chose anodine en raison de ses conséquences dans ce monde et dans l’au-delà.

Le musulman n’est accusé de mécréance que s’il dit une chose, accomplit un acte ou professe une croyance que le Livre d’Allah et la Sunna jugent comme de l’incroyance majeure faisant sortir de l’Islam. Cependant, il faut que les conditions soient réunies pour cela et que rien ne l’empêche, comme la contrainte ou autres.

Il faut donc prendre soin de ne pas lancer cette accusation à un musulman. Il n’y a qu’Allah et Son messager () qui peuvent en juger et non les gens selon leurs passions.

Quant à la formulation de l’intention pour la salât obligatoire cela n’est prescrit ni pour les prières obligatoires ni pour les surérogatoires. Il n’a jamais été prouvé que le Messager d’Allah (), ni les Compagnons ni les Tâbi‘îs ni les quatre imams l’ont fait. Si cette formulation avait été prescrite, ils l’auraient prononcée avant nous. Ce n’est qu’une innovation religieuse car l’intention est formulée dans le cœur et non par la langue. Lorsque vous désirez prier, vous vous placez face à la Qibla, vous formulez l’intention dans votre cœur et vous dites Allahu Akbar (Allah est le plus grand) sans dire : « Je formule l’intention de faire telle prière ».

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui