Comment agir avec un père peu rigoureux dans la religion ?
Fatwa No: 88120

Question

J'aimerais vos conseils concernant la manière de traiter mon père, car je suis un jeune qui suit le courant salafiste et je vis avec mes parents.
Mon père est un pécheur et bien qu'il prie, il ne prie pas souvent à la mosquée. Il regarde la télévision et il n'ordonne pas à mes sœurs de porter le voile islamique ni ne leur interdit de côtoyer des jeunes hommes, que ce soit à l'école ou au travail. Au contraire, il autorise mes sœurs à embrasser sur la joue les jeunes fils de mon oncle paternel.
J’ai donc eu la conviction que mon père était un dayyûth (homme qui n’est pas soucieux de protéger l’honneur des femmes sur lesquelles il a autorité).
Je l'ai exhorté ainsi que mes sœurs et je les ai avertis des conséquences de tout cela, mais mon père me dit : « Occupe toi de ta propre personne, ne t'occupe pas de nous et laisse Allah nous juger. » Il dit cela comme s'il ne craignait pas Allah. D'ailleurs, mon père est un homme qui se met très vite en colère et il me crie dessus pour des choses triviales.
Parfois, cela arrive sans raison aucune. Or, je n'aime pas que quiconque m’humilie.
Je lui ai expliqué son erreur en cela et je lui ai demandé de ne pas me traiter de la sorte, mais il s'obstine à le faire.
Je ne suis pas le seul à souffrir de sa mauvaise nature ; ma mère, mon petit frère et même ses collègues de travail en souffrent également.
Je me rappelle avoir honte de son comportement digne de l’époque préislamique depuis ma plus tendre enfance.
Aujourd'hui, je ne désire avoir ni femme ni enfant tant qu'il sera en vie afin que ma femme et mes enfants ne le connaissent pas. Je ne veux même pas que ma femme et mes enfants voient mes sœurs dans cette situation.
Pouvez-vous me conseiller quelque chose qui me permettra de sortir de cette épreuve ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Vous avez bien fait de rester dans la bonne voie et nous implorons Allah, exalté soit-Il, de vous raffermir dans celle-ci et de renforcer votre souci d’accomplir le bien.

 

Sachez que les parents possèdent des droits éminents (sur leurs enfants). En effet, Allah, exalté soit-Il, mentionna leurs droits à côté des Siens et dit (sens du verset) : « et ton Seigneur a décrété : "n'adorez que Lui ; et (marquez) de la bonté envers les père et mère [...] » (Coran 17/23) Il ordonna de leur obéir et d'être bon envers eux même s'ils sont mécréants. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Et si tous deux te forcent à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. [...] » (Coran 31/15)

Il est donc obligatoire de leur obéir dans ce qui est licite, mais pas dans ce qui est illicite.

 

Nous vous conseillons donc d'obéir à votre père et d'être bon et doux envers lui. Il est le malade et vous le médecin. Efforcez-vous de le conseiller et de lui expliquer la vérité de manière délicate et en douceur. D’autre part, vous n'êtes pas obligé de le faire directement et cela peut se faire par le biais d'un enregistrement audio émouvant, d'un imam, d'un prêcheur ou d'un ami qu'il écoutera.

 

Sachez que le fait de bien le traiter, d’être bon envers lui et d’endurer ses torts sont les meilleures choses à faire pour le remettre sur le droit chemin. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :
« La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n'est donné qu'à ceux qui endurent et il n'est donné qu'au possesseur d'une grâce infinie. » (Coran 41/34-35)

 

N'oubliez pas de multiplier les invocations en sa faveur et en faveur de vos sœurs afin qu'Allah les guide. Conseillez également vos sœurs et rappelez-leur Allah avec douceur. Pour terminer, nous attirons votre attention sur deux points :

 

Le premier est qu'il vous est interdit de désobéir à votre père en manifestant de l’impatience ou en élevant la voix avec lui et le fait qu'il ne vous traite pas correctement et vous crie dessus ne vous autorise en rien à faire de même avec lui.

 

Le deuxième est qu'il ne convient pas que décidiez de ne pas vous marier tant que votre père sera vivant, car il se peut qu'Allah guide votre père dans le droit chemin grâce aux qualités éthiques de votre femme et de vos enfants et de leur bon comportement et de leur estime envers lui.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui