Une femme divorce de son époux pour se marier avec son frère afin de le faire venir aux USA
Fatwa No: 88229

Question

J’ai une question importante me concernant. Je suis une mère de famille, j’ai vingt-sept ans et j’ai deux enfants. Je vis aux Etats-Unis et je suis mariée depuis neuf ans. L’année dernière, afin de me porter garante de mon frère aux Etats-Unis, j’ai dû faire de faux papiers de divorce avec mon époux puis des papiers prouvant que je suis mariée à mon frère. Si j’ai fait cela c’est uniquement pour le faire venir. Cependant, je sais maintenant que ce que j’ai fait est interdit. Je n’arrive plus à dormir et je suis rongée par le péché. J’ai demandé à mon époux de m’épouser à nouveau en conformité avec la loi et je me suis obligée à respecter la loi. Est-ce que vous croyez que cela a eu un impact sur mon mariage d’un point de vue religieux ? J’ai l’impression de vivre une vie malhonnête. Il n’y a aucun problème entre mon époux et moi et nous avons fait cela en pensant que cela n’aurait aucun impact sur notre mariage d’un point de vue religieux. Nous nous considérons musulmans et pratiquants, nous prions, jeûnons et lisons le Coran. Nous espérons qu’Allah nous pardonne. Que devons-nous faire maintenant ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : 

Il ne fait aucun doute que la falsification que vous avez commise est interdite et exige le repentir, en raison des péchés que cela comporte :

1) Le fait que c’est un mensonge. Le Prophète () a dit : « Prenez garde au mensonge car le mensonge conduit à la turpitude. » (Mouslim)

2) Le fait que c’est une fraude. Le Prophète () a dit : « Celui qui fraude ne fait partie des miens. » (Mouslim)

De plus, il résulte de cette falsification la perte des droits de l’épouse ou de l’époux au moment du décès de l’un des deux car aux yeux de l’Etat, ils ne sont plus époux et perdent par conséquent le droit à l’héritage. De plus ils peuvent être confrontés à la difficulté d’enregistrer leurs enfants, entre autres conséquences.

Les oulémas divergent quant à la demande de divorce écrite par l’époux sur papier. Est-elle considérée comme un divorce ? Pour Mâlik, al-Châfi’î, Abû Hanîfa et d’autres, si l’époux nourrit l’intention de divorcer au moment de l’écriture, alors le divorce a lieu. Pour certains d’entre eux, le divorce a aussi lieu malgré l’absence d’intention au moment de l’écriture alors que pour d’autres, le divorce ne se produit qu’en nourrissant l’intention au moment de l’écriture. Cet avis est celui d’Abû Hanîfa, de Mâlik et c’est ce qui est stipulé par al-Châfi’î.

Pour conclure, il est interdit de faire des faux papiers de divorce. Quant à ce que vous devez faire maintenant, nous vous conseillons de refaire vos papiers tels qu’ils l’étaient auparavant indiquant que vous êtes la femme de votre époux tout en vous repentant, en multipliant les demandes de pardon adressées à Allah et les bonnes œuvres. Allah accorde Son pardon avec générosité. Il est Miséricordieux envers Ses serviteurs. Il aime les repentants et ceux qui Lui demandent pardon.

Sachez également qu’il n’est absolument pas permis à un musulman de résider dans un pays mécréant, excepté par nécessité ou par besoin admis par la Charia, surtout  si ce pays interdit au musulman de mettre en pratique les rites de sa religion comme nous l’avons expliqué dans plusieurs fatwas.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui