Le dessin des plantes et le sort des animaux dans l’au-delà
Fatwa No: 88348

Question

Les hadiths mentionnent qu’il n’est pas permis de dessiner les êtres vivants. Cependant, nous avons découvert dernièrement que les plantes étaient aussi vivantes. En effet, des études récentes disent que les plantes ressentent la douleur. Toutefois, les hadiths interdisent de dessiner les êtres dotés d’une âme. Est-ce que cela (le fait que les plantes, bien qu’elles soient vivantes ne sont pas dotées d’une âme) est le secret nous permettant de dessiner des paysages alors qu’il ne nous est pas permis de dessiner des animaux ? Est-ce que cela signifie que les animaux sont également dotés d’une âme car le verset 38 de la sourate al-An’âm stipule qu’il n’y a pas une bête marchant sur terre ni un oiseau volant avec ses ailes sans qu’ils ne soient rassemblés dans l’au-delà. Est-ce que les animaux entreront au Paradis et en Enfer ? Le chien mentionné dans la sourate al-Kahf entrera au Paradis comme le dit le Coran. Est-ce que les animaux seront questionnés sur leurs actes ? J’espère obtenir une réponse de votre part.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : 

Les animaux sont des êtres dotés d’une âme à la différence des plantes qui elles, ne le sont pas. Les oulémas mentionnent la différence entre le fait de représenter ce qui a une âme et ce qui n’en a pas.

Saîd Ibn Houssein a il dit : « J’étais témoin lorsqu’un homme vint voir Ibn Abbas et lui dit : « ô Ibn Abbas ! Je suis un homme qui vit grâce au travail de ses mains : je suis un peintre »

Ibn Abbas lui ordonna de s’approcher et lui dit : « je ne te dirai que ce que j’ai entendu de la bouche du Messager d’Allah (). Je l’ai entendu dire : « Allah châtiera celui qui a produit une image dans la vie ici-bas et le chargera de lui insuffler une âme, ce dont il sera incapable. » L’homme devint pâle et se mit à trembler. Ibn Abbas lui dit : « Malheur à toi ! Si tu refuses [d’abandonner ce metier], alors dessine ces arbres et tout ce qui ne possède pas une âme. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

 (Boukhari)

Abû Hurayra () rapporte que le Messager d’Allah () a dit :
« Djibrîl est venu à moi et m’a dit : “Je suis venu à toi hier et les seules choses qui m’ont empêché d’entrer sont une représentation d'un être animé et un chien qui se trouvaient à l’intérieur de la maison. Ordonne que l’on coupe la tête de la représentation afin qu’elle prenne la forme d’un arbre et qu'on fasse sortir le chien.” »

Les preuves religieuses indiquent que les animaux seront ressuscités, que ceux qui auront été victimes d’injustice obtiendront réparation de ceux qui les auront lésés et que tous deviendront poussière après cela. En revanche, il n’y a rien d’authentique dans la charia affirmant qu’ils seront questionnés sur leurs œuvres ou encore que certains d’entre eux entreront en Enfer ou au Paradis et cela est valable même pour le chien des gens de la caverne. Ce qui apparaît plutôt des Textes, c’est que les animaux ne sont pas religieusement responsables, et qu’ils ne seront ni jugés ni rétribués. Parmi les preuves confirmant ce que nous avons mentionné figure le verset de la sourate al-An’âm que vous avez mentionné ou encore la Parole d’Allah, exalté soit-Il, (sens du verset) : « que les bêtes sauvages seront rassemblées. » (Coran : 81/5) Il y a également le hadith authentique rapporté par Abû Hurayra dans al-Mustadrak dans lequel il dit : « Toute les créatures seront rassemblées le jour de la résurrection : les animaux, les oiseaux et toutes choses. La justice d’Allah sera telle que l’animal sans cornes obtiendra réparation de l’animal cornu. Ensuite Allah, exalté soit-Il, dira : “Devenez poussière.” » (Al-Hâkim et al-Dhahabî : Sahîh)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui