La manière de réciter le Coran dans la prière, le nombre de versets à réciter dans chaque Rak’a et le statut juridique du rasage des cheuveux pour se désacraliser du Hajj ou de la ‘Omra
Fatwa No: 88384

Question

1) Je fais la prière de l’Ichâ' à la maison avec sourate al-Moulk (La Royauté). Je récite durant la première Rak’a la moitié de cette sourate et l’autre moitié durant la deuxième Rak’a. Dans les deux dernières Rak’as, je ne récite qu’al-Fâtiha (Le Prologue), cela est-il correct ? Y a-t-il un nombre précis et obligatoire de versets à réciter durant chaque prière ?
2) Je bouge les lèvres en priant et je prononce les mots à voix basse de façon à entendre ce que je dis. La récitation doit-elle être silencieuse avec un léger mouvement des lèvres ?Est-il obligatoire de se raser la tête après avoir accompli la ‘Oumra ou bien c’est seulement une Sunna et non une obligation. La même chose vaut-il pour le Hajj ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

1) Il relève de la Sunna de réciter quelques versets du Coran après la Fâtiha durant les deux premières Rak’as de la salât obligatoire conformément à ce hadith d’Abû Qatâda, qu’Allah lui fasse miséricorde, d’après son père qui a dit : « Durant les deux premières Rak’as de la prière du Dhuhr, le Prophète () récitait dans chacune d’elles une sourate après al-Fâtiha. Même chose pour les prières du Soubh et de l’Asr. [(Boukhari)] Il n’y a pas de longueur déterminée ou un nombre de versets précis à réciter durant la prière obligatoire après al-Fâtiha. Le Prophète () récitait ce qu’il pouvait réciter pendant qu’il dirigeait la prière. Il récitait des sourates de longueur moyenne. Généralement durant la prière du Fadjr (l’aube), il récitait une longue sourate d’al-Mufassal. Même chose durant la salât du Dhuhr. Pour la prière du soir, il récitait une sourate d’une longueur moyenne. Quant aux prières de l‘Asr et du Maghrib, il récitait des sourates courtes d’al-Mufassal et des sourates moyennes pour le Maghrib. Durant les prières surérogatoires, il récitait ce qu’il pouvait, alors que la nuit, il récitait longuement.

Al-Moufassal comprend trois sections : la première est constituée de longues sourates qui vont d’al-Hudjurât (Les Appartements) jusqu’à la sourate ’Abasa ; la deuxième section est constituée de sourates moyennes qui vont de ‘Abasa jusqu’à la sourate al-Duha La Clarté du jour). Quant à la troisième section elle va de sourate al-Duha jusqu’à sourate al-Nâs (Les Hommes).

2) La récitation doit être faite en bougeant la langue et la voix doit être audible sinon il s’agit d’une méditation et non pas d’une récitation.

3) Celui qui se met en état de sacralisation pour accomplir le Hajj ou la ‘Umra doit se raser les cheveux pour se désacraliser ou les raccourcir, mais le rasage est meilleur. Boukhari et Mouslim, qu’Allah leur fasse miséricorde, rapportent d’après Ibn ‘Omar, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, que le Prophète () a dit : « Ô Allah fais miséricorde à ceux qui se rasent les cheveux. »  Ils lui dirent : « Et qu’en est-il de ceux qui les raccourcissent ? » Il répéta : « Ô Allah fais miséricorde à ceux qui se rasent les cheveux. » Ils lui dirent : « Et qu’en il de ceux qui les raccourcissent ? » --- « Et ceux qui se raccourcissent  les cheveux. »

Ainsi on voit que le rasage ou le raccourcissement est une obligation et non une Sunna.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation