Inciter les autres à faire ce qu’on ne fait pas
Fatwa No: 88512

Question

Que dit la Charia concernant quelqu’un qui se réfère à un hadith lorsqu’il souhaite qu’une personne fasse quelque chose mais qui refuse de l’appliquer à lui-même lorsqu’on le lui mentionne et se comporte comme si les prescriptions de la religion ne s’appliquaient pas à lui ? Il se justifie en disant que nous ne devons pas être trop rigides mais plutôt transiger sinon nous atteindrons un stade où nous nous châtierons nous-mêmes.Je pose cette question à la place d’un ami têtu.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le croyant doit se soumettre aux ordres d’Allah, exalté soit-Il et de Son Messager (), qu’il s’agisse de choses qu’il aime ou déteste. Allah, exalté soit-Il dit (sens du verset) :
« La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : “Nous avons entendu et nous avons obéi.” Et voilà ceux qui réussissent. » (Coran : 24/51)

C’est sa sincérité vis-à-vis d’Allah et la recherche de Son agrément qui le poussent à faire cela.

Se référer à la Charia et à son jugement ou au contraire l’ignorer selon son bon vouloir est le comportement de l’hypocrite. Allah, exalté soit-Il dit à propos d’eux (sens du verset) :
« Et quand on les appelle vers Allah et Son messager pour que celui-ci juge parmi eux, voilà que quelques-uns d'entre eux s'éloignent. Mais s'ils ont le droit en leur faveur, ils viennent à lui, soumis. » (Coran 24/48-49)

Le musulman doit accepter la vérité dans n’importe quelle situation et ne pas s’en détourner. Accepter la vérité est l’attitude correcte même si certains appellent cela du fanatisme, et rejeter la vérité est blâmable même si certains appellent cela de la tolérance.

De plus, ce qui est prescrit par la Charia est en soi facile à appliquer et lorsqu’un facteur extérieur rend plus difficile son application, des facilitations existent. Comme exemple de cela, citons la permission de rompre le jeûne durant le mois de ramadan pour les malades et les voyageurs ainsi que les autres permissions dans la religion.

Mais la Charia n’a pas laissé l’estimation de ces choses aux fantaisies personnelles des gens ; elle a déterminé des règles que les oulémas connaissent.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui