Invocations à dire durant le Rukû' (inclinaison)
Fatwa No: 88987

Question

M'est-il permis de dire trois fois durant l'inclinaison « subhâna rabî Al-'Azhîm » et aussi une fois « Subûhun qudûsun, rabbu-l-Malâ'ikati wa-l-Rûh » si on en a le temps ?
Cela relève-t-il de la Sunna de répéter le terme « âmîn » à chaque invocation de l'imam durant la prière de tarâwîh par exemple ou faut-il le dire une seule fois à la fin de toutes les invocations ?
J'attends votre réponse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Durant l'inclinaison, il est recommandé de dire trois fois « subhâna rabî Al-'Azhîm » (Gloire et pureté à mon Serigneur le Très Grand), mais il est permis de ne le dire qu'une seule fois. Ibn Qudâma, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit : « La moindre des perfections est de dire trois fois "subhâna rabî Al-'Azhîm", mais il est permis de ne le dire qu'une seule fois. » (Al-Mughnî)

 

Il en va de même pour la formule « subûhun qudûsun, rabbu-l-Malâ'ikati wa-l-Rûh » (Toi qui est glorifié et sanctifié, Toi qui est le Seigneur des Anges et de l'Esprit).

 

Aïcha, , a rapporté : « Durant son inclinaison et sa prosternation, le Prophète () disait : "subûhun qudûsun, rabbu-l-Malâ'ikati wa-l-Rûh" (Toi qui est glorifié et sanctifié, Toi qui est le Seigneur des Anges et de l'Esprit). » (Mouslim)

 

Dans un hadith de l'imam Ahmad, qu’Allah lui fasse miséricorde, il est dit qu'il faut répéter cette formule trois fois, mais le rapporteur de ce hadith avait des doutes à ce sujet. Par conséquent, le mieux est que le fidèle qui prie le dise trois fois, mais il lui est permis de se contenter d’une seule fois, car la question est large, louange à Allah, exalté soit-Il.

 

Quant à votre question au sujet de la formule « âmîn », la Sunna recommande de la répéter après chaque invocation et non une seule fois à la fin des invocations. Le Prophète () a dit :

 

« L’invocation que fait le musulman en faveur d'un autre musulman sans qu'il ne le sache (ou en secret) est exaucée. Près de sa tête se tient un ange spécialement mandaté pour lui répondre à chaque fois qu’il invoque Allah en faveur de son frère : 'Âmîn ! Que la même chose te soit accordée.' » (Mouslim)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui