Quels sont les droits de son beau-père qui l’a élevé et de son propre père qui ne s’est jamais occupé de lui ?
Fatwa No: 89430

Question

J’ai 30 ans et mon père a divorcé de ma mère lorsque j’avais deux mois. Ensuite ma mère m’a élevé avec son mari qui fut un vrai père pour moi. J’ai su dernièrement le lieu où vit mon père, qui habite dans un autre pays et qui n’a jamais demandé de mes nouvelles. Quels sont mes devoirs envers lui ? Sont-ils les mêmes que pour un père ? Dois-je lui rendre visite ou me contenter de l’appeler par téléphone ? A-t-il plus de droits sur moi que mon beau-père qui m’a élevé comme si j’étais son propre fils ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Sans aucun doute, la négligence de votre père à votre égard est un grand péché dont il devra se repentir mais cette négligence ne justifie pas de manquer à vos devoirs envers lui. La piété filiale est un des devoirs les plus sacrés même si les parents ne sont pas musulmans. Allah, glorifié soit-Il, dit (sens du verset) 
« Mais s'ils exercent sur toi une contrainte pour t'amener à M'associer des divinités dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas, tout en continuant à te comporter envers eux en ce bas monde de façon convenable. » (Coran 31/15)

Si le Prophète () a encouragé à maintenir les liens de parenté avec celui qui le rompt en disant : « Celui qui maintient les liens de parenté n'est pas celui qui rend le bien pour le bien mais c'est celui qui continue à respecter ces liens même lorsque ses proches les rompent.  » [(Boukhari et d’autres)]

alors pas de doute que le père est plus digne de ce maintien, même s’il les a rompus lui-même.

Nous conseillons à notre frère de rendre visite à son père et de ne pas rendre le mal pou le mal. Le Prophète () a dit :
« La piété filiale est la clé de la meilleure porte du Paradis. Si tu veux, tu peux préserver l'opportunité d'y entrer par cette porte, ou la perdre. »  [(Ahmad, al-Tirmîdhi, Ibn Mâdja)]

Rendez lui donc visite si vous le pouvez, ne vous contentez pas d’appels téléphoniques. Soyez bienfaisant envers lui et donnez-lui ses droits.

Nous attirons votre attention sur le fait que les droits du beau père n’égalent pas ceux du père, et que ces derniers sont plus importants même s’il a négligé son fils. Mais il faut quand même être bienfaisant envers le beau-père pour lui rendre la pareille puisqu’Allah, glorifié soit-Il, dit : « Y a-t-il d'autre récompense pour le bien que le bien lui-même? » (Coran 55/60)

 

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui