Elle échange des messages électroniques et parle parfois au téléphone avec son fiancé dans le but de mieux le connaitre
Fatwa No: 89808

Question

Une femme fiancée à un jeune homme discute avec lui par messages électroniques et parfois par téléphone. Ces messages et ces conversations tournent autour de la religion et ont pour but de s'informer de manière générale sur la personnalité de l'autre. Les parents des deux fiancés sont au courant de tout cela dont l'objectif est de suivre la meilleure voie et de se conformer à la religion (la réponse concernant la relation entre deux fiancés ayant déjà été donnée). Certaines personnes jugent qu'il est détestable pour cette femme d'avoir ce type de relation avec son prétendant avant le mariage. La question est maintenant : que faire si le prétendant refuse d'accomplir les prières surérogatoires après le mariage ? J'espère que vous pourrez me répondre afin d’éclairer sur la question les jeunes hommes et les jeunes femmes désireux de suivre la religion et le droit chemin ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La femme et son tuteur doivent baser leur choix d'un homme sur sa piété et sa bonne moralité puis accomplir la prière d'istikhâra (prière de consultation d'Allah) avant de donner leur accord. Ils doivent aussi se renseigner sur le prétendant auprès de gens qui le connaissent ou qui le fréquentent. Ensuite, si Allah décide qu'une femme se marie avec un homme et que celui-ci n'accomplit pas les prières surérogatoires liées aux prières obligatoires ou la prière d'al-Duhâ par exemple, cela n'a aucune influence sur la validité du mariage et ne donne en rien le droit à la femme de lui demander le divorce. La femme ne peut même pas lui demander le divorce s'il abandonne la pratique de certaines obligations ne lui nuisant pas à elle dans ce monde et dans l'au-delà.

 

Nous attirons ici votre attention sur le fait que les discussions et les échanges de messages entre jeunes hommes et jeunes filles sont une voie menant à la débauche et qu'il convient d'éviter cela. Ensuite, si l’on suppose qu’il existe un objectif valide à cela, il est alors obligatoire de respecter les règles de la législation islamique en vigueur dans le domaine comme le fait qu'un Mahram ou quelqu'un de la famille puisse voir ou entendre ce qui s’échange entre eux afin d'éviter toute tentation et suspicion.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui