Les parents de mon prétendant lui interdisent de m’épouser à cause des taches blanches que j’ai sur le corps
Fatwa No: 89855

Question

Un homme pieux et de bonne moralité désire m'épouser et je le désire de même mais je souffre du vitiligo c’est-à-dire que j'ai des taches blanches sur le corps. Cet homme l’accepte et n’y trouve aucun inconvénient mais ses parents lui interdisent de m’épouser. La Charia (législation musulmane) n’exige pas la présence du tuteur pour l’homme, mais est-ce qu’Allah le punira s’il n’obéit pas à ses parents ? Ce refus n’a d'autre cause que ma maladie qui n’est nullement ma faute. Mon prétendant pense qu'ils sont fautifs parce qu’ils ne considèrent que mon aspect extérieur et non mes qualités morales. Sera-t-il désobéissant à ses parents s’il m’épouse ? Ceux-ci le menacent de couper toute relation avec lui s’il le fait.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Allah, exalté soit-Il,  a ordonné au fils d'obéir à ses parents et d’être bienfaisant envers eux, affirmant que celui-ci ne gagne Son agrément que s’il gagne celui de ses parents et dit : « Ton Seigneur t'ordonne de n'adorer que Lui, de traiter avec bonté ton père et ta mère. » (Coran 17/23) Al-Tirmidhî a rapporté que le Prophète () dit : « Allah est satisfait lorsque les parents sont satisfaits, et Il est en colère lorsqu'ils sont en colère (contre leurs enfants) »

 Si cet homme est de bonne moralité et pieux comme vous l’avez mentionné et désire vous épouser, il doit essayer d'obtenir l'approbation de ses parents. Il doit également invoquer beaucoup Allah et essayer de faire intercéder en sa faveur auprès de ses parents des gens de bien. Il se peut alors qu’ils acceptent et il aura ainsi obtenu à la fois le mariage et leur agrément.

Mais si ses parents continuent à refuser, puisque cela n’implique pas une désobéissance à Allah, leur obéir est une obligation alors que son mariage avec vous n’en est pas une. Et il se peut qu'Allah soit satisfait de lui et vous donne un mari meilleur. C’est Lui qui dit (sens du verset) :
« Mais il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose qui constitue pourtant un bien pour vous ; et il se peut que vous en chérissiez une autre, alors qu'elle constitue un mal pour vous. Allah le sait ; mais vous, vous ne le savez pas. » (Coran2:216)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui