Elle a un différend avec son ex-mari au sujet de la garde de leur fils
Fatwa No: 89876

Question

Je suis divorcée et j’ai un fils. Mon ex-mari a eu recours au tribunal pour prendre notre fils le jour de la fête. Habituellement, je le laisse voir son fils par l’intermédiaire de ma famille, mais en dépit de cela il a demandé au tribunal la permission de le prendre la veille de la fête et jusqu’au soir du lendemain parce qu’il fait un voyage de deux heures pour venir chez nous. Il a fait cette demande pour les deux fêtes ce qui signifie que mon fils ne sera pas avec moi durant les deux fêtes cette année mais seulement pour les fêtes de l’année à venir. Le tribunal a accepté sa demande bien que j’avais demandé qu’il soit une demi-journée avec moi et une demi-journée avec son père car sinon l’enfant serait privé de voir ses deux parents le jour de la fête.Généralement, nous allons tous à la mosquée le jour de la fête. Que dit la charî‘â à ce sujet ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Il faut tout d’abord savoir que le musulman n’est pas autorisé à faire appel aux lois civiles.

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : «Seul Allah en décidera et fera connaître la Vérité, car Il est le Meilleur des juges. » (Coran 6/57)

La garde de l’enfant revient en principe à la mère pendant un certain nombre d’années lorsque l’enfant est jeune mais cela n’empêche pas que le père le voie selon l’usage et par accord mutuel.

A moins qu’il n’y ait quelque chose à craindre pour l’enfant durant sa présence avec son père, le temps fixé par le tribunal ne nous paraît pas très long et nous ne pensons pas que cela puisse être une cause de différend. De toute façon l’enfant a besoin de passer un peu de temps avec son père pour que ce dernier l’éduque et lui enseigne la religion.

Al-Badjia dit : « Si la mère a la garde de l’enfant, ce dernier ne doit pas être empêché d’aller chez son père qui lui enseignera certaines choses, puis de retourner chez sa mère. » (fin de citation)

Vous dites que vous vous rencontrez tous le jour de la fête à la mosquée. Vous pouvez ainsi voir votre fils. Si un jour l’on demande à votre fils de choisir entre vous et son père et qu’il choisit son père, ou si pour n’importe quelle raison la garde est confiée au père, vous aurez besoin vous aussi d’avoir votre fils près de vous un certain temps.

Et Allah sait mieux. 

Fatwas en relation