Où s’arrêtent les limites de la patience chez une femme
Fatwa No: 89925

Question

Où s’arrêtent les limites de la patience chez une femme ? Je travaille à temps plein. J’ai cinq enfants âgés de 2 à 12 ans. Je fais tout mon possible pour satisfaire et servir mon époux et mes enfants. Le salaire de mon époux est actuellement faible et c’est moi qui assume toutes les dépenses cette année. Je travaille seule à la maison et j’achète seule les fournitures. Je m’occupe des enfants, de leur éducation et de leurs études.Tout le monde reconnaît que je suis une femme merveilleuse à l’exception de mon époux. Il me critique et ne comprend pas que les tâches ménagères sont nécessaires et épuisantes. Je suis punie deux fois : la première au travail car c’est moi qui assume les dépenses de la maison et la seconde à cause des critiques et du mauvais comportement de mon époux. A chaque fois que je lui demande de m’aider, il me dit qu’il est un homme, et qu’il n’est pas fait pour ça, que les tâches de la maison ne sont pas importantes et qu’il est possible de vivre sans nettoyer et préparer les repas. Je suis physiquement et mentalement effondrée. A chaque fois que je lui demande de travailler pour améliorer ses revenus, il me répond en disant que je dois réduire les dépenses et abandonner les tâches de la maison. Est-ce que je commets un péché si je ne lui obéis pas lorsqu’il me demande de laisser la maison sale et désordonnée, et de ne pas réduire mon temps de travail (à l’extérieur de la maison) car si je le réduit cela me cause à moi et mes enfants des problèmes financiers. Il faut savoir que je ne dépense mon argent que dans les choses nécessaires. J’ai pris la résolutiond e ne plus discuter de ce problème avec mon époux car il se met en colère, me frappe et me jette des choses à la figure.
Merci pour votre réponse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La stabilité de la vie conjugale est l’un des objectifs de la Charia, et l’une des choses les plus importantes qui aident à réaliser cet objectif est le fait que chacun des deux époux assume les tâches qui lui reviennent. Allah, exalté soit-Il dit (sens du verset) : « […] Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance… » (Coran : 2/228) Allah, exalté soit-Il, a donné à l’homme l’autorité sur la femme parce que celui-ci se charge de ses dépenses. Allah, exalté soit-Il dit (dens du vereset) :
« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien…  » (Coran : 4/34) Les oulémas sont unanimes à considérer que l’homme doit subvenir aux dépenses de son épouse et de ses enfants.

En contre partie, l’épouse doit être au service de son époux selon l’avis prépondérant des oulémas. Si votre époux est tel que vous le dites, nous vous conseillons d’abord de patienter car la patience est la clé du bien. Vous devez le conseiller, lui rappeler Allah, exalté soit-Il, demander fréquemment à Allah, exalté soit-Il, qu’Il le guide et demander de l’aide à ceux qui ont un ascendant sur lui. Il faut lui rappeler ses responsabilités et lui dire que si Allah, exalté soit-Il, lui a donné une épouse qui l’aide à élever ses enfants et à prendre soin de sa maison, il ne doit pas renier ce bienfait et se comporter avec ingratitude. Il faut également lui rappeler qu'aider son épouse relève de la générosité et n'est pas un défaut. On demanda à ‘Âicha (qu’Allah soit satisfait d’elle) : « Que faisait le Prophète () chez lui ? » Elle répondit : « Il était au service de sa famille et lorsque l’appel à la prière retentissait, il s’y rendait. » (Boukhari) S’il écoute vos conseils, alors qu’Allah, exalté soit-Il, soit loué. En revanche, s’il persiste dans ce comportement, vous pouvez alors demander le divorce. Ce pendant, nous pensons que vous ne devez pas vous précipiter à faire cela. Vous devez plutôt agir calmement et peser le pour et le contre qu’il y a à le quitter ou à rester avec lui, et à vous occuper de vos enfants.

Vous ne commettez pas de péché en refusant de lui obéir lorsqu’il vous demande de laisser la maison en désordre et pas propre car vous n’êtes tenue de lui obéir que dans le bien et le fait de laisser la maison en désordre n’est certes pas un bien.

Nous attirons votre attention sur un point important. Les enfants ne doivent pas avoir connaissance de ces problèmes conjugaux en raison de l’impact négatif que cela peut avoir sur eux. Nous demandons à Allah, exalté soit-Il de vous aider, de dissiper vos angoisses et de faire disparaître votre chagrin car Il est Omnipotent.

Et Allah sait mieux.  

Fatwas en relation