Droits d’un père irresponsable
Fatwa No: 90299

Question

Si un homme néglige son enfant après avoir répudié la mère de celui-ci et ne subvient pas à ses besoins ni ne lui prête aucune attention, mais l'évite totalement bien qu'il soit encore vivant, dans ce cas, est-il encore le tuteur légal de cet enfant ou cette tutelle est-elle annulée ? Doit-il être invité au mariage de sa fille ? Sa tutelle est-elle encore prise en compte ? Quels sont ses droits en tant que tuteur naturel de son enfant ? A quel moment ces droits sont-ils annulés ? Il existe un grand nombre de pères négligents qui disparaissent à cause des nombreux problèmes des mères dans certains quartiers. C'est pourquoi j'aimerais une réponse rapide.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il ne fait aucun doute que l'enfant possède des droits sur son père même si celui-ci a répudié la mère de l'enfant. Parmi ces droits figure le fait qu'il subvienne à ses besoins. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « [...] Au père de l'enfant de le nourrir et vêtir de manière convenable. [...] » (Coran 2/233)

Cependant, le fait qu'un père manque à l'un de ses devoirs envers son enfant ne permet toutefois pas à celui-ci de manquer à l'un de ses devoirs envers lui en retour. Or, parmi les devoirs d'un enfant envers son père figure le fait de bien le traiter et de lui obéir dans ce qui n’est pas illicite, même s'il est mécréant. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Et si tous deux te forcent à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas ; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. [...] » (Coran 31/15)

 

Un autre des droits du père sur son enfant est d'être son tuteur et cette tutelle n'est transférée à quelqu'un d'autre que si la situation le nécessite, comme le fait qu'il ne soit jamais présent ou qu'il ait disparu. Par contre, si le père n'a pas disparu et n'est pas toujours absent ni n'empêche sa fille de se marier avec quelqu'un qui soit convenable pour elle, il n'est alors pas permis de conclure un mariage sans son autorisation, car il est de son droit de se charger du mariage de sa fille, et pas uniquement d'y être invité.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation