Deux sœurs ont chacune allaité l’enfant de l’autre
Fatwa No: 90488

Question

Deux sœurs ont chacune allaité l’enfant de l’autre. Est-ce que les garçons de chacune des deux sœurs deviennent des Mahrams pour les filles de
l’autre ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Si une des deux sœurs allaite l’enfant de l’autre, l’époux de celle qui a allaité devient le père de lait de l’enfant allaité mais pas de ses frères et sœurs. Il ne devient pas le père de lait des enfants qui n’ont pas été allaités par son épouse. En revanche, la Mahramiya (fait d’être Mahram, pouvoir regarder une femme et s’isoler avec elle) est établie entre l’enfant allaité et son père de lait

L’enfant qui a tété sa tante devient le frère de lait des enfants de cette dernière, mais la situation est différente pour ses frères et sœurs qui n’ont pas tété. Ils ne deviennent pas les frères de lait de leurs cousins, ni les enfants de lait de l’époux de leur tante.

L’auteur d’al-Zâd, qui est un livre hanbalite dit : « Dès lors qu’une femme allaite un enfant, celui-ci devient son enfant de lait. Il lui est interdit de l’épouser. Il lui est permis de la regarder, de s’isoler et de voyager avec elle. Il devient son enfant de lait et celui de son époux. Il devient aussi Mahram pour les femmes dont son père de lait est Mahram et les Mahrams de sa mère de lait sont également ses Mahrams à l’exception des grands-parents de l’enfant allaité (al-Usûl) et de ses oncles paternels et maternels (al-Furû’) car la Mahramiya ne s’étend pas à eux. »

Il est important de savoir que l’allaitement qui donne lieu à la Mahramiya consiste à donner à l’enfant cinq tétées (nourrissantes) durant ses deux premières années.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation