Les différentes formes du Chirk ou polythéisme
Fatwa No: 93880

Question

Pouvez-vous nous indiquez les différentes formes d’associations (Chirk) que le musulman doit repousser ? surtout celles difficiles à s'en rendre compte

Réponse

Louange à Allah. Paix et Salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Le polythéisme est le contraire du monothéisme. Le polythéisme se compose des deux genres: majeur et mineur. Le polythéisme majeur se répartit en trois catégories correspondant aux genres du monothéisme:

La première division: polythéisme du "Tawhide Errouboubiya," c'est l'unicité d' Allah dans Ses actes, il se divise en deux genres:

   A) Polythéisme du Taâtil qui est le pire genre de polythéisme  comme celui de Pharaon lorsqu'il dit: "«Et qu’est-ce que le Seigneur de l’univers?» "(Sourate  26/ Verset 23). Rentre dans ce genre de polythéisme l'avis des philosophes selon lequel cet univers est sans début et éternel, c'est-à-dire qu'il n'était pas inexistant à l'origine et qu'il continuera à tout jamais. Dans ce genre rentre également le polythéisme des gens croyant à Wihdatou  Al Woudjoud; ceux qui ont revêtu l'athéisme d'un vernis islamique en mélangeant cet athéisme avec un peu de vérité. Rentre également dans ce genre de polythéisme, le polythéisme des Djahmites et des Qaramites qui ont commis le Taâtil des Noms et Attributs d'Allah - Exalté  soit-Il.

 

   B) Polythéisme de ceux qui  ont associé un autre dieu à Allah,  Exalté  soit-I, mais sans commettre le Taâtil des Noms et Attributs et de la Seigneurie d'Allah,  Exalté  soit-I, comme le polythéisme des chrétiens qui croient à la trinité et comme les mages qui attribuent les actes du bien à la lumière et les actes du mal aux ténèbres. Il en va de même avec ceux qui croient que les planètes célestes régissent les affaires de ce monde comme  le cas  des Sabi'ahs et d'autres.

 

S'apparente à ce genre, le polythéisme de ceux qui  prétendent que les âmes  des alliés d'Allah,  Exalté soit-Il,  sont dotées de pouvoirs  après leur décès, qui leur permettent de répondre aux besoins des gens et de résoudre leurs problèmes.

 

La deuxième division: le polythéisme de "Tawhide Al Asmaa wa Assifate", l'unicité des Noms et Attributs d'Allah Exalté  soit-Il. Cette division se compose de deux éléments:

 

A) Faire des comparaisons entre le Créateur et la créature comme le cas de celui qui dit que la Main d’Allah, Exalté soit-Il,  est comme la sienne, Son Ouïe est comme la sienne, Istiwaa Allah,  Exalté soit-I, est comme le sien.

 

B) Le fait de dériver des Noms d'Allah, Al Haqq, le Vrai,   en attribuant ces Noms aux faux dieux.  Allah, Exalté  soit-Il, dit : "C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms: ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait." (Sourate 7/verset  180)

 

 Ibn Abbas, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit que: "Ceux qui profanent Ses noms sont ceux qui commettent le polythéisme." D'après Ibn Abbas, qu'Allah soit satisfait de lui, l'on dénomma al-Late à partir de la dérivation du Nom d'Allah et, il en va de même  avec al-Ouzza qui est une dérivation  du Nom d'Al Aziz, le Tout- Puissant.

 

 La troisième division : le polythéisme du "Tawhid AL Oulouhiya": l'unicité d’Allah dans l'adoration. Ceci se compose de trois genres:

 

 Premièrement : le polythéisme dans les rites et les pratiques religieuses comme le fait d'adresser des invocations à un autre qu'Allah, Exalté soit-Il, Nadhre ou promesses faites à autre qu'Allah, les bêtes égorgées pour autre qu'Allah et le fait d'avoir recours à un autre qu'Allah.  Allah,  Exalté  soit-Il, dit : "Si vous les invoquez, ils n’entendent pas votre invocation; et même s’ils entendaient, ils ne sauraient vous répondre. Et le jour du Jugement ils vont nier votre association. Nul ne peut te donner des nouvelles comme Celui qui est parfaitement informé. " (Sourate 35/ verset 14)

 

Les Oulémas sont unanimes à penser que  quiconque se sert des intermédiaires entre lui et Allah, Exalté  soit-Il,  en les invoquant et en leur demandant l'intercession, est considéré comme mécréant.

 

Deuxièmement : le polythéisme dans l'obéissance, c'est à dire le fait d'obéir à quelqu'un d'autre qu'Allah -Exalté soit-Il, en suivant ses prescriptions et ses interdictions sans qu'Allah- le Très Haut- ne lui ait accordé aucun crédit. Allah, Exalté soit-Il,  dit : "Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. "  (Sourate 9/ verset 31)

 

At-Tirmidhi, Al-Bayhaqi et At-Tabarani, qu'Allah leur fasse miséricorde, rapportèrent dans un Hadith authentifié par Al-Albani, qu'Allah lui fasse miséricorde, d'après Oudey Ibn Hatem, qu'Allah soit satisfait de lui, qu'il est allé, avec une croix en or à son cou, chez le Prophète -. Le Prophète, , lui a ordonné d'enlever cette idole. Oudey Ibn Hatem lui a obéi.  

Lorsque le Prophète, ,  a lu le verset de la Sourate At-Tawba "Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines..... comme Seigneurs en dehors d’Allah", Oudey nia le fait qu'ils les aient pris comme Seigneurs; le Prophète,  ,  lui demanda si ces rabbins et ces moines interdisaient ce qu'Allah, Exalté soit-Il,  avait rendu licite, s'ils rendaient licite ce qu'Allah,  Exalté  soit-I, avait interdit et si les gens du Livre les suivaient à cet égard. Oudey répondit par l'affirmative. Le Prophète, , l'informa que c’est considéré comme de l'adoration envers  ces gens.

Allah, Exalté  soit-Il,  dit du fait de suivre ces gens: ''Si vous leur obéissez, vous deviendrez certes des associateurs." (Sourate 6 - verset 121)

 

Troisièmement : le polythéisme de l'amour; Allah,  Exalté  soit-Il, dit : ''Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont les plus ardents en l’amour d’Allah. " (Sourate 2 / Verset 165)

 

Pour plus d'informations sur les formes de polythéisme, vous pouvez lire les livres intitulés Taysir Al Aziz Al Hamid fi Charh Kitab Attawhid, page 37, ainsi que Madaridj As-Salikine 1/339, et l'exégèse Adhwaa Al Bayane (Versets  de la Sourate Al An‘aam). De même, vous pouvez  lire les livres de la jurisprudence au chapitre de l'apostasie.

 

Quant au polythéisme mineur, il s'agit de tous les interdits de la Charia qui mèneraient au polythéisme majeur.  Ceci est appelé polythéisme dans les textes coraniques. On trouve, parmi les exemples de polythéisme mineur, le fait de jurer par quelqu'un d'autre qu'Allah, Exalté  soit-Il, ce qui pourrait entraîner la dérive vers le polythéisme majeur. C'est pourquoi le Prophète, , a interdit de le faire en l'appelant  polythéisme et en déclarant que celui qui jure par quelqu'un d'autre qu'Allah, Exalté soit-Il, a ainsi associé à Allah un autre dieu.

 

Ceci figure dans le Hadith rapporté par At-Tirmidhi,  Abou Dawoud et  Al-Hakem,  qu'Allah leur fasse miséricorde, avec une bonne chaîne de transmission.  L'imam Ibn Al-Qayam, qu'Allah lui fasse miséricorde, donne des exemples de polythéisme mineur comme les bonnes actions mineures faites par ostentation devant les gens, la préciosité vis-à-vis des gens, le fait de jurer par quelqu'un d'autre qu'Allah, Exalté soit-Il, et le fait qu'un homme dise à un autre "Comme vous voulez  Allah, Exalté soit-Il, et vous,." Ceci est mentionné dans Madaridj As-Salikine.

 

Ce que l'on entend par "bonnes actions mineures faites par ostentation," c'est, à titre d'exemple, le fait de prolonger la Salat pour que les gens le voient ou de lire le Coran à haute voix ou le fait de rappeler aux gens ses bonnes actions pour qu'ils louent l'auteur de ces actes. L'imam Ahmed, qu'Allah lui fasse miséricorde, a rapporté avec une bonne chaîne de transmission que d'après Mahmoud Ibn Lobeyd,  qu'Allah soit satisfait de lui, que le Prophète, ,  a affirmé que la chose qu'il craint le plus, pour nous, c'est le polythéisme mineur : qui est le fait de faire de bonnes oeuvres par ostentation.

 

Il existe le cas où l'homme n'accomplit son culte que par ostentation: sans le regard des autres, il ne se serait jamais fait passer pour monothéiste, n'aurait pas accompli de Salat, ni de jeûne, n'aurait pas invoqué Allah,  Exalté  soit-Il- ni lu le Coran. Dans ce cas-là, il s'agit plutôt de polythéisme majeur. Le polythéisme mineur ne fait pas sortir son auteur de l'Islam mais il s'agit d'un péché plus grand que celui de la fornication et que celui de boire du vin. Cependant, il n'atteint pas le degré du polythéisme majeur.

 

 Et Allah sait mieux.   

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui