Légiférer une loi qui va à l'encontre de la Charia
Fatwa No: 95662

Question

Assalamou Alaikoum
1) La police d'un pay musulamn en cas d'infraction se base-t-elle sur la Charia ou sur d'autres lois pour appliquer les peines ?
2)Peut-elle infliger des amendes ?
3)Peut-elle frapper les gens ?

Réponse

Louange à Allah.  Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

La permission de l'application des jugements et des lois par la police dans les pays musulmans dépend de la conformité de ces jugements aux lois de la Charia. Il est strictement interdit de légiférer une loi qui va à l'encontre de la Charia et  de l'appliquer. Allah, Exalté soit-Il, dit: "…et quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité." (Sourate 4/Verset 58)

 

L'équité, c'est ce avec quoi est venue la Charia, et où se trouve la Charia se trouve la justice. Allah, Exalté soit-Il, a ordonné d'établir l'équité et a interdit l'injustice, la tyrannie et l'oppression.

Allah, Exalté soit-Il, dit : "Il n'y a de voie (de recours) que contre ceux qui lèsent les gens et commettent des abus, contrairement au droit, sur la terre: ceux-là auront un châtiment douloureux." (Sourate 42/Verset 42)

 

L'agent de police qui met en application des règles contraires à la Charia commet en fait des actes de transgression, de tyrannie et d'oppression, même s'il prétend qu'il ne fait que suivre les ordres de ses supérieurs, car l'obéissance n'est permise que dans le bienfait et nul ne doit obéir à une créature qui ordonne de désobéir au Créateur.

 

Allah, Exalté soit-Il, dit au sujet des dirigeants injustes et de ceux qui les suivent: "Et ceux qui s'enflaient d'orgueil diront: "En vérité, nous y voilà tous". Allah a déjà rendu son jugement entre les serviteurs"(Sourate 40/Verset 48)

 

Une fois établie, on ne peut juger qu'une loi est en accord ou en contradiction avec la Charia sans se référer à ses articles et ses textes.

 

En ce qui concerne les amendes qui sont imposées à ceux qui commettent des infractions, cela rentre dans ce qui est appelé dans la jurisprudence islamique des sanctions financières. La plupart des Oulémas interdisent cette peine, mais il y en a d'autres qui l'autorisent, et c'est l'avis que nous émettons lorsqu'il s'agit d'un dirigeant juste.

 

Quant aux coups infligés par la police à ceux qui commettent des infractions, cela est totalement illicite en vertu du Hadith du Prophète, , narré par Boukhari, qu'Allah lui fasse miséricorde, selon lequel le sang des musulmans, leur argent, leur honneur et leur peau sont sacrés les uns pour les autres.

 

D'autre part, Omar Ibn Al-Khattab, qu'Allah soit satisfait de lui, a déclaré qu'il punirait quiconque parmi ses agents qui commettrait un abus de pouvoir envers un citoyen en le frappant ou en s'emparant de ses biens, et il demanda à ceux qui ont subi de telles agressions de lui faire parvenir leur plainte afin qu'il puisse leur rendre justice.

 

Et Allah sait mieux.

 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui