Qui prend en charge les dépenses de celui qui accomplit le Hadj pour autrui ?
Fatwa No: 117626

Question

Mon père est mort l'année passée durant la période du Hadj et avant d'avoir pu l'accomplir. Il n'avait jamais accompli le Hadj auparavant alors qu’il avait payé la somme d'argent nécessaire pour le faire. Nous avons donc envoyé notre oncle afin qu'il accomplisse le Hadj pour lui. Ma question est : quelles sont les dépenses qu'il faut engager afin que le Hadj de notre père soit valide, avec la volonté d'Allah, exalté soit-Il ? Dans notre cas, les frais du Hadj et du Hadiy (la bête à sacrifier à la Mecque) étaient couverts par l'argent de notre père, qu'Allah lui fasse miséricorde, mais lorsque notre oncle revint, il nous demanda de l'argent pour chaque chose, jusqu'à l'argent de sa demande de passeport, le visa, les photocopies, ses frais de transport intérieur et autres, de l'aéroport et vers celui-ci. Tout cela en plus des dépenses pour la nourriture qu'il a achetée en Arabie Saoudite, bien que nous ayons acheté de la nourriture pour qu'il l'emporte avec lui, car la nourriture en Arabie Saoudite est chère, et bien que la nourriture soit comprise dans le prix de l'hôtel. Il demanda même de l'argent pour ses dépenses de blanchisserie pour son tissue d'Ihrâm lors du Hadj sachant que mon père n'aurait pas fait cela, mais il aurait économisé et n'aurait pas dépensé des fortunes… Pouvez-vous me répondre ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :  

J'implore Allah, exalté soit-Il, de faire largement miséricorde à votre père. Sachez que les savants ont déclaré que cela est un devoir d'accomplir le Hadj à la place d'un défunt qui est mort sans l'accomplir alors qu'il était pour lui obligatoire, et ceci en utilisant son héritage. L'imam An-Nawawi, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « C’est une obligation d'accomplir le Hadj en utilisant l’héritage de celui qui meurt alors qu'il devait s'acquitter du Hadj ».

Si les héritiers ne trouvent personne pour faire le Hadj pour lui excepté en échange d'un salaire, ils doivent alors le payer, car obtenir un salaire afin d'accomplir le Hadj pour autrui est autorisé selon l'avis de l'imam Mâlik et de l'imam Ach-Châfi'i, qu'Allah leur fasse miséricorde, et c'est l'avis correct même s'il est préférable de ne pas prendre de salaire afin de sortir de la divergence.

Donc, si le paiement d'un salaire vous incomberait si votre oncle vous le réclamait, alors que dire de ses dépenses ! Il n'y a aucun doute que les dépenses du mandataire incombent obligatoirement au mandant et si vous l'avez mandaté, alors il faut croire ses allégations relatives à ses dépenses, car il est digne de confiance. Allah, exalté soit-Il, dit : « […] Pas de reproche contre les bienfaiteurs. Allah est Pardonneur et Miséricordieux ». (Coran 9/91)

Les dépenses du passeport, du visa, des transports internes et autres vous incombent donc sans aucun doute à partir de l’héritage de votre père. Il en est de même pour ses dépenses en nourriture et boisson, car la nourriture que pourvoit l'hôtel peut ne pas suffire et s'il a acheté ce dont il avait besoin comme nourriture, ses dépenses sont à vos frais. De même pour les dépenses de blanchisserie qui vous incombent, et le fait que votre père aurait été économe dans ses dépenses s'il avait accompli le Hadj n'est pas une justification pour négliger le droit de votre oncle. De plus, il ne vous a pas réclamé de salaire pour avoir accompli le Hadj pour votre père.

Nous vous conseillons donc de craindre votre Seigneur et de donner à votre oncle son droit de bon cœur. Les âmes généreuses ne s'inquiètent pas de ce genre de choses. La générosité et le bon comportement vous obligent à dépenser ce qu'il vous réclame sans cet examen et ces comptes. Il est dit : le généreux ne demande jamais de compte. Vous devez donc multiplier les invocations pour votre père afin qu'Allah, exalté soit-Il, lui accorde Sa miséricorde et qu'Il accepte son Hadj. Certes, le Hadj est valide et l'obligation de celui-ci n'incombe plus à votre père, si Allah, exalté soit-Il, le veut, mais votre responsabilité reste entière si vous négligez de donner à votre oncle son droit.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Vertus du Hadj