Est-il permis de se désacraliser avant d'immoler la bête ?
Fatwa No: 119883

Question

Celui qui a accompli le Hadj mais qui devait immoler une bête en expiation; or il a retardé cette immolation et est sorti de l’état d’Ihrâm, sa désacralisation est-elle valide et peut-il accomplir son expiation quand il le souhaite, ou pas ? Lui est-il permis de se marier ou de faire quelque autre chose ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons : 

 

Le Hadj comprend deux désacralisations :

 

La première se fait après la lapidation de la grande stèle selon certains savants ou, selon la plupart d'entre eux, par l'accomplissement de deux des trois rituels qui sont : la lapidation, le rasage ou la coupe des cheveux, et le Tawâf (procession autour de la Ka'ba).

 

Par la première désacralisation, tout devient permis au pèlerin à l'exception des relations conjugales. Quant à la deuxième désacralisation, elle rend toute chose permise au pèlerin même les relations conjugales avec ses femmes. Ach-Chîrâzi a dit : « Il y a deux avis sur ce que permettent la première et la deuxième désacralisation. L'un d'eux, et c'est l'avis correct, est que la première désacralisation rend licite tout ce qui était interdit lors de l'état de sacralisation, à l'exception des rapports charnels et la deuxième désacralisation permet les rapports charnels en raison du Hadith de 'Aicha, . » Il entend par le Hadith de 'Aicha, , le Hadith : « Après la lapidation de la stèle, tout vous est permis à l'exception des femmes, du parfum et de la chasse. » (An-Nasâ'i, Ibn Mâdjah, bonne chaine de transmission selon l’Imam An-Nawawiy)

 

Si quelqu’un doit immoler une bête en expiation pour avoir délaissé l’une des obligations du Hadj ou pour avoir commis l’un des interdits de l'état de sacralisation, cela n'a aucune conséquence sur sa désacralisation, cependant il doit s'empresser d'immoler la bête pour se hâter de se décharger de son obligation. Quant à sa désacralisation, elle est valide et lui rend licite toute chose permise à celui qui s’est désacralisé. L'immolation de la bête, dont dépend la désacralisation et avant laquelle il n'est pas permis de se désacraliser, est celle qui est obligatoire pour celui qui a été empêché de terminer son Hadj ; Allah, exalté soit-Il, dit :

 

« […] Si vous en êtes empêchés, alors faites un sacrifice qui vous soit facile. Et ne rasez pas vos têtes avant que l'offrande [l'animal à sacrifier] n'ait atteint son lieu d'immolation. […] » (Coran 2/196)

 

Cela ne vaut pas pour les autres immolations obligatoires.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Vertus du Hadj