L’incapacité d’accomplir le Hadjj est-elle un signe du courroux d’Allah, exalté soit-Il, contre Son serviteur ?
Fatwa No: 141789

Question

Je suis en compagnie de mon mari en Arabie saoudite depuis un an et quatre mois, mais jusqu’à présent, il ne m’a pas emmenée pour accomplir le Hadjj. À chaque fois que je lui en demande la raison, il me répond qu’il va retourner chez lui pour passer les vacances. Et voilà que la saison du Hadjj arrive de nouveau et je suis toujours en sa compagnie. Allah, exalté soit-Il, est-Il courroucé contre moi ? Mon mari commet-il un péché en se comportant ainsi envers moi ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons : 

 

Le mari n’est pas obligé de financer le Hadjj de son épouse. S’il le fait, il sera bienfaisant et en obtiendra la récompense, parce que cette attitude relève d’un comportement exemplaire envers l’épouse. Mais il ne commettra aucun péché s’il n’en prend pas l’initiative, puisqu’il ne s’agit pas d’une obligation qui lui incombe. D’ailleurs, aucun des oulémas n’a mentionné le fait que le mari devait se charger du Hadjj de son épouse. Le Dr. ‘Abd Al-Karîm Zîdân a dit : « Le financement partiel ou total par le mari du Hadjj de son épouse ne constitue pas l’un des droits de cette dernière».

 

Nous recommandons à votre mari de se charger de votre Hadjj s’il en a les moyens et si cela ne lui provoque aucune gêne, et il aura, avec la volonté d’Allah, exalté soit-Il, la récompense de vous aider à accomplir un acte d’adoration. En ce qui vous concerne, nous vous recommandons de lui obéir et de vous abstenir de lui imposer des charges qu’il ne peut assumer ou d’insister sur des choses qu’il n’est pas obligé de faire. Par ailleurs, ce n’est pas un signe du courroux d’Allah, incha Allah, de ne pas avoir accompli le Hadjj pendant les deux dernières années, car celui qui ne peut pas accomplir le Hadjj n’a rien à se reprocher, car il s’agit d’une obligation qui incombe à celui qui en a les moyens. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le pèlerinage de la Maison » (Coran 3/97).

 

L’incapacité d’accomplir le Hadjj n’est aucunement un signe du courroux d’Allah, exalté soit-Il, mais si vous possédez suffisamment d’argent pour l’accomplir, vous devez absolument le faire, puisque vous en aurez ainsi la capacité. Il vous sera préférable de demander tout d’abord la permission à votre mari. S’il ne vous le permet pas, vous serez autorisée à l’accomplir sans sa permission, si vous trouvez un parent Mahram (interdit en mariage) pour vous y accompagner, selon l’avis prédominant des oulémas, du fait que le Hadjj devient obligatoire dès qu’on en a les moyens et il ne faut pas désobéir au Créateur, exalté soit-il, pour obéir à une créature.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Vertus du Hadj