Pas d’inconvénient à ce qu’un pèlerin encore en état d’Ihrâm rase les cheveux d’un autre qui veut se désacraliser
Fatwa No: 15570

Question

Lors du Hadj de l’avant-dernière année, j’ai rasé les cheveux de mon père avant de me désacraliser moi-même. M’incombe-t-il d’effectuer une expiation quelconque ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons : 

Si deux pèlerins parachèvent leur rite, il n’y a pas d’inconvénient à ce que l’un d’eux rase les cheveux de l’autre. Cet avis a fait l’unanimité des oulémas des quatre écoles de Fiqh.

 

Il est aussi permis au pèlerin qui n’a pas encore parachevé son rite de raser les cheveux de celui qui l’a déjà parachevé et désire se désacraliser. Tel est l’avis de la majorité des oulémas qui tirent argument à cet égard du fait que les cheveux rasés, en l’occurrence, ne revêtent plus le caractère sacré que leur attribue l’état d’Ihrâm ; par conséquent, rien n’empêche de les raser et aucune expiation ne résulte de cet acte.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Vertus du Hadj