Le Tawâf (circumambulation) d’une personne qui porte un enfant qui a fait ses besoins
Fatwa No: 357622

Question

Pendant ma circumambulation autour de la noble Ka’ba alors que je faisais la ‘Umra je portais un de mes deux enfants et je poussais l’autre sur une chaise roulante. J’ai un doute qui arrive au degré de la certitude que les ablutions de mon fils ont été rompues et il est probable que mon Ihrâm ait été touché par une partie de l’impureté dont je ne connaissais pas la quantité. J’ai achevé les rites de la ‘Umra sans changer mes vêtements d’Ihrâm ou refaire mes ablutions car la fatigue m’avait complètement envahi. Ensuite je me suis coupé les cheveux, j’ai enfilé mes habits et quitté la Mecque. Je ne sais pas si je suis maintenant entièrement désacralisé. J’aimerais avoir vos conseils à ce sujet et savoir s’il y a une chose que je dois accomplir.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Si votre doute n’est pas basé sur une obsession mais sur des faits concrets comme le fait d’avoir vu des impuretés sur vos vêtements de l’Ihram alors vous avez fait le Tawaf avec des habits impurs. Si vous vous êtes rendu compte de l’existence de ces impuretés après avoir accompli le Tawâf celui-ci est correct et il ne vous est pas nécessaire de le refaire ; votre ‘Umra est correcte et il n’y a pas d’ambiguïté à ce sujet.

 

Si vous avez découvert les impuretés pendant le Tawâf et que vous l’avez achevé malgré tout, vous devez savoir que la pureté est une condition de la validité du Tawâf selon la majorité des oulémas. Seuls Abû Hanîfa, qu’Allah lui fasse miséricorde, et l’imam Ahmad (dans une version), qu’Allah lui fasse miséricorde, considèrent que la pureté n’est pas une condition.

 

Nous espérons que vous opterez pour la prudence et que vous égorgerez un mouton et distribuerez sa viande aux pauvres de la Mecque.

Soulignons également que, si le doute que vous aviez à propos de l’impureté de votre fils a atteint le stade de la certitude mais que vous n’avez pas été touché par cette impureté, alors votre Tawâf est correct et l’existence de l’impureté n’a aucun effet. Le cheikh Ibn Bâz, qu’Allah lui fasse miséricorde, a été interrogé au sujet de celui qui porte un enfant avec des couches où il y a des impuretés pendant la prière ou le Tawâf si ces impuretés ne touchent pas les vêtements extérieurs. Il a répondu en disant : « Le Prophète () a prié en portant Ûmâma Bint Zaynab et il dirigeait les gens dans la prière. Il n’y a donc pas de mal à ce que cette personne porte un enfant pendant la prière ou le Tawâf pour un besoin quelconque. Or l’enfant peut faire ses besoins à tout moment mais il n’y a pas de mal si cette impureté n’est pas visible et la louange est à Allah, exalté soit-Il »

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Vertus du Hadj