Sentence relatice à celui qui a eu l’intention de faire le pèlerinage mais ne l’a pas fait cette année-là
Fatwa No: 357685

Question

Une personne a accompli la ‘Umra durant les mois du pèlerinage en ayant l’intention de faire le le Hajj Tamattu’ puis est revenue dans son pays, mais lorsque la saison du pèlerinage est venue, une chose l’a empêché de se rendre au Hajj. Quel est le jugement ? Est-ce qu’il doit maintenir l’intention de faire le Hajj et s’abstenir de tout ce qui est interdit au pèlerin ? Quel est le jugement au sujet de sa ‘Umra ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons  :

 

La ‘Umra pendant les mois du pèlerinage est l’une des meilleures œuvres. Le Prophète () a fait quatre ‘Umra et chacune d’elles était pendant les mois du pèlerinage. Que la ‘Umra ait été accomplie durant les mois du pèlerinage ou en dehors de ceux-ci, elle reste valable et la personne qui l’a accomplie en obtient la récompense si Allah, exalté soit-Il, le veut. Si la personne achève la ‘Umra puis qu’elle découvre qu’elle ne peut pas faire le pèlerinage, rien ne lui incombe et elle n’est pas appelée à observer les mêmes interdits que le pèlerin car on ne se sacralise pas par une simple intention de faire le Hajj et la sacralisation n’est pas obligatoire pour cette personne.

Celui qui ne s’est pas mis en état de sacralisation pour le pèlerinage n’a pas à sacrifier une bête pour ne pas avoir effectué le pèlerinage au cours de l’année.  Or, parmi les conditions du sacrifice expiatoire figure le fait que le pèlerinage ait été fait au cours de la même année. Ibn Hazm, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Tant qu’il ne s’est pas sacralisé pour le pèlerinage il ne bénéficie pas du Tamattu’ (passage de l‘Umra au Hajj) et il n’y a pas de divergence sur le fait que s’il ne fait pas le pèlerinage au cours de la même année il ne doit aucune offrande. » (Tasaruff Yasîr)

 

L’imam al-Nawawî, qu’Allah lui fasse miséricorde, a rapporté dans l’ouvrage Charh al Muhdhib ce que Saîd Ibn Musayyab, qu’Allah lui fasse miséricorde, a rapporté : « Les compagnons du Prophète () faisaient la ‘Umra pendant les mois du pèlerinage et s’ils n’effectuaient pas le pèlerinage au cours de la même année, ils ne faisaient pas d’offrande. » (Al Bayhaqî). Même si cet homme avait fait le pèlerinage au cours de cette même année aucun sacrifice n’aurait été requis car le fait qu’il soit retourné dans son pays annule son Tamattu’ selon la majorité des savants.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Vertus du Hadj