Le jugement à propos du fait de tuer du gibier sauvage par erreur
Fatwa No: 38780

Question

Quel est le jugement concernant le fait de tuer des animaux par erreur, pendant la sacralisation, à la maison sacrée d’Allah, exalté soit-il, pour accomplir la ‘Umra ou sur la noble terre de la Mecque.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Le Coran et la sunna interdisent de tuer du gibier à quiconque en état de sacralisation en vue du pèlerinage ou de la ‘Umra. Celui qui fait cela doit une compensation. Allah, exalté soit-Il dit (sens du verset)

 

: « Ô les croyants ! Ne tuez pas le gibier pendant que vous êtes en état d’Ihram. Quiconque parmi vous en tue délibérément, qu’il compense alors soit par quelque bête de troupeau, semblable a ce qu’il a tué ... » (Coran 5/95)

 

Le mot gibier ici réfère aux animaux sauvages dont la chair est comestible. En dehors des animaux sauvages, il n'y a aucune obligation.

Les savants sont unanimes à dire que celui qui fait cet acte par erreur ou oubli n’a pas commis de péché, mais ils ont divergé sur le fait de savoir si la compensation est obligatoire ou non. La majorité d’entre eux est d’avis que la compensation est obligatoire. L'imâm al-Nawawî, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : «  Si celui qui est en état de sacralisation tue volontairement, par erreur ou par oubli un gibier, une compensation lui est obligatoire, et c’est ce qu’ont dit Abû Hanîfa, Mâlik, Ahmad, qu’Allah leur fasse miséricorde, et la majorité des oulémas. Al ‘Abdirî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : ‘C'est la parole des jurisconsultes’. » (Al-Majmû’)

Etant donné ce qui précède il est obligatoire de verser une compensation pour celui qui a tué du gibier alors qu’il était en état de sacralisation pour effectuer une ‘Umra.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Vertus du Hadj