Des pierres posées sur une tombe portent-elles atteinte au défunt ?
Fatwa No: 444172

Question

Assalam alaykoum,
Merci de votre réponse rapide (https://www.islamweb.net/fr/fatwa/2796809/?option=question). J'ai bien conscience de l'interdiction de mettre quelque chose sur la tombe, mais ma question est plutôt de savoir comment réagir une fois que cela est fait. Tout le monde est contre ce que ma sœur a fait, mais la famille est séparée en deux. Faut-il retirer les pierres car cela porte atteinte au mort ou faut-il les laisser car de toucher à sa tombe plusieurs fois lui porterait aussi atteinte.
Ma sœur n'a pas vraiment surélevé la tombe ni construit un caveau, et mon père est enterré dans un carré musulman. Elle a rajouté des pierres blanches / galets. Les fatwas envoyées expliquent bien ce qu'il ne faut pas faire, mais que faire une fois que c'est déjà fait ? Faut-il suivre la logique de la petite fille décédée en Russie et donc ne pas hésiter à retirer les pierres et la bâche ?
Désolée de mon insistance mais j'aimerais être sûr de faire le mieux pour mon père Allah y rehmo et ne surtout ne pas prendre le risque de le déranger ou de le faire souffrir. Aussi j'aimerais donner une réponse claire à la famille inchAllah.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Tout d’abord, sachez qu’il n’y a rien dans notre religion islamique qui prouve que toucher une tombe plusieurs fois ou mettre quelque chose sur la tombe porterait atteinte à la personne qui s’y trouve. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « [...] personne ne portera le fardeau (responsabilité) d'autrui. [...] » (Coran 6/164). Al-Tirmidhi et Ibn Madjah ont rapporté que le Prophète () a dit aux gens lors du Pèlerinage d’Adieu : « En vérité, l’auteur d’un mauvais acte n’engage que sa propre personne. Que l’on évite d’imputer ses actes à son fils ou à son père. » (Al-Albâni : Sahîh)
Ibn al Athîr a dit dans son livre Al-Nihâya : « Ce hadith veut dire qu’une personne ne doit pas être punie de la culpabilité d’autrui. »
Comme votre sœur n’a pas construit sur la tombe de votre père et ne l’a pas surélevé et n’a fait qu’y déposer des pierres pour connaitre son emplacement, sachez ce qu’elle a fait est licite du moins selon l’avis prépondérant des oulémas ; les châfé'ites sont allés même jusqu’à le recommander. Ibn Qudâma a précisé : « Nul grief de marquer la tombe à l’aide d’une pierre ou d’un morceau de bois. L'imam Ahmed l’a autorisé, affirmant que le Prophète () avait fait ainsi. D’après al-Muttalib, , lorsque 'Uthmân ibn Madh'ûn, , décéda, que ses obsèques eurent lieu et qu’il fut enterré, le Prophète () ordonna à un homme de lui apporter une pierre. L’homme étant incapable de la soulever, le Prophète () se leva, retroussa ses manches, la souleva et la plaça au niveau de la tête du mort, puis a dit : “Elle me permet de repérer la tombe de mon frère et de pouvoir enterrer à ses côtés les morts de ma famille” » (Al-Mughni).
Quant à ce que vous devez faire si certaines interdictions sont commises sur la tombe de votre père, cela dépend du type de ces interdictions, est-ce qu’il s’agit d’une interdiction catégorique ou simplement d’un acte abhorré (Makrouh) et est-ce que vous avez la capacité de changer la situation ou vous ne pouvez faire que donner des conseils, etc. Ce que nous pouvons dire brièvement est que si vous voyez quelque chose de repréhensible sur la tombe de votre père, demandez d’abord aux oulémas et expliquez-leur les détails de ce que vous pensez être interdit et agissez suivant la fatwa qu’ils vont vous donner.

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Vertus du Hadj