Manger des offrandes déposées sur les tombes
Fatwa No: 457222

Question

Assalamou alaykoum,
Je travaille dans un cimetière à Paris, il y a un carré boudhiste, lors de leurs fêtes les familles de défunts déposent des offrandes sur les tombes de leurs proches (fruits...). A peine posées ils nous autorisent à prendre ce que l'on veut. Je voudrais savoir s'il y a un mal à manger de cela ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Les oulémas ont stipulé que le dépôt de la nourriture sur la tombe d’un musulman comme une aumône (Sadaqa), destinée à favoriser le salut de l’âme du défunt, est indésirable (Makrouh) et ils ont qualifié un tel acte d’innovation détestable. Il est mentionné dans le livre Kachâf al-Qinâ’ de son auteur Al-Bahûty qui est un adepte de l’école hanbalite : « Fait partie des pratiques détestables le fait d’égorger une bête de cheptel à proximité d’une tombe et d’en manger. Il en est de même pour le dépôt des boissons et de la nourriture sur les tombes pour que les gens viennent s’en servir et pour le fait de sortir une aumône lors du cortège funéraire. Cette dernière pratique est connue en Egypte par le nom de Kaffara. » Fin de citation. Si manger de la nourriture déposée sur la tombe d'un musulman en guise d’aumône est détestable, alors il est plus approprié de détester celle qui est placée sur la tombe d'un non-musulman.
Selon toute vraisemblance manger une telle nourriture est détestable (Makrouh, mais non répréhensible (Haram). Il est bien connu que les oulémas s’accordent à attester que la nécessité annule la détestation. De ce fait, quiconque est pauvre et a besoin d'une telle nourriture a le droit d’en manger selon ses besoins.

Et Allah sait mieux
 

Fatwas en relation

Vertus du Hadj