Ce que doit faire un pèlerin, contraint de voyager, la matinée du douzième jour
Fatwa No: 58176

Question

Je compte, si Allah, exalté soit-Il, le veut, accomplir le Hajj cette année. En raison d’un manque de places dans l’avion, je serai obligé de retourner chez moi, le matin du douzième jour du mois de Dhoul-Hijja. Je jetterai donc les cailloux sur les trois Djamarâts le premier jour de Tachrîq, mais je ne pourrai pas rester pour le refaire les deux jours suivants. Dans ce cas, est-ce que je peux jeter les cailloux en avance, le premier jour, ou bien dois-je mandater quelqu’un pour le faire à ma place ? Combien de Hady (sacrifice) dois-je accomplir ? Un ou deux ? Mon Hajj sera-t-il accepté, sachant qu’il y a des places dans l’avion le vingt-deuxième jour de Dhoul-Hijjah mais que je ne peux pas rester jusqu’à cette date à cause de mon travail. En effet je suis un médecin qui excerce en Europe et je ne peux pas avoir de vacances.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons : 

Il vous est obligatoire d’accomplir le rite des Djamarâtes et de passer la nuit à Mina. Vous ne pouvez pas délaisser ces rites et vous devez les accomplir même si vous êtes obligé de retarder votre départ. Vous n’avez pas le droit de mandater quelqu’un pour les jeter à votre place car vous êtes capable de le faire vous-même. Il est permis de mandater une personne pour le lancement des cailloux sur les stèles seulement en cas d’incapacité de le faire soi-même. De même, vous ne pouvez pas jeter tous les cailloux le premier jour de Tachrîq, car il n’est pas permis de procéder à ces lancements avant l’heure prescrite.

Cependant, si votre retard risque de vous causer des problèmes que vous n’êtes pas en mesure de supporter et que vous ne pouvez pas prendre de vacances, vous pouvez ne pas jeter les Djamarâtes et ne pas passer la nuit à Mina. Dans ce cas, vous devrez sacrifier deux bêtes à la Mecque, de sorte que leur viande soit distribuée aux pauvres du Haram. Votre Hajj sera ainsi valide, car délaisser un rite obligatoire n’annule pas le Hajj.

Il y a une autre solution, à savoir de jeter tous les cailloux avant la mi-journée le deuxième  jour. Cette option est possible selon les opinions d’Abû Hanîfa et de l’imam Ahmad, qu’Allah leur fasse miséricorde. Selon eux, vous pouvez jeter les cailloux le matin du douzième jour et retourner chez vous. Suivre cet avis ne nécessite pas de sacrifice.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Vertus du Hadj