La retraite spirituelle et la saveur de l’invocation secrète

La retraite spirituelle et la saveur de l’invocation secrète
  • Date de publication:23/07/2012
  • Catégories:Le jeûne
  • Fréquence:
11678 2374

La retraite spirituelle est une sunna avérée et une ligne de conduite prophétique vertueuse que le Prophète () a observée jusqu'à sa mort, comme nous l'a affirmé son épouse Aïcha, , et que ses épouses ont suivie après lui () comme affirmé, entre autres, dans le Sahih de Mouslim.

Les Compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux, ont également observé cette retraite spirituelle avec le Prophète () et après sa mort. Ils ont été imités ensuite par les oulémas, les adorateurs fervents, les ascètes et les musulmans qui n'aspirent qu'à la dernière demeure (le Paradis).

La retraite spirituelle est une retraite observée par le corps et l'âme, auprès d'Allah, exalté soit-Il, le Généreux et le Bienveillant. C'est un tête-à-tête, au cours duquel l'âme se purifie de la fange des jouissances éphémères et des plaisirs de la vie présente pour naviguer dans un royaume immaculé, cherchant à se rapprocher du Bien-Aimé, Maître de l'autorité absolue, exalté soit-Il, et à profiter de Ses moments de bénédiction.

La retraite, recommandée par la Sunna, correspond à ce tête-à-tête sincère avec Allah, exalté soit-Il, pour méditer sur Ses bienfaits et Ses grâces, pour reconnaître Sa seigneurie, Sa divinité, Sa grandeur et Ses droits, et L'exalter en ayant recours à Ses attributs sublimes et louables.

La retraite spirituelle, recommandée par la Sunna, consiste à veiller la nuit en prière, à évoquer Allah, exalté soit-Il, sans arrêt, à réciter le Coran et à prononcer toute parole bienveillante et accomplir toute œuvre pieuse. L'éveil religieux a fait que la retraite spirituelle a de plus en plus d'adeptes, et réciproquement, la retraite spirituelle en tant que tradition a contribué à l'éveil religieux. Par conséquent, les meilleurs musulmans ont ranimé cette tradition prophétique, après avoir été longtemps oubliée et flétrie.

Cependant, pour certains, cette tradition est sur le point de sortir de son cadre légitime et de dévier de son objectif noble, ce qui restreint ses bénéfices et son utilité, et ceci pour les raisons suivantes :

1- L'ostentation et la recherche de la bonne réputation :
Il est bien connu que l'ostentation et la recherche de la bonne réputation invalident les œuvres et constituent une sorte de polythéisme sous-jacent ; ce polythéisme contre lequel notre Prophète () nous a mis en garde.

Beaucoup de personnes aiment annoncer qu'ils sont en état de retraite spirituelle, alors qu'il faut plutôt s'appliquer à cacher l'accomplissement de cette bonne action, au moins à ceux qui ne sont pas au courant.

2- La multiplication des propos futiles :
Il se peut que beaucoup de gens se réunissent sur le lieu de la retraite spirituelle ; il se peut également que certains d'entre eux se connaissent. Ils se mettent alors à causer pour briser l'ennui. Or ce comportement gêne les gens qui observent la retraite spirituelle et les empêche de s'isoler pour se rapprocher de leur Seigneur, exalté soit-Il, et de s'adonner aux actes d'adoration, qui sont les véritables objectifs de cette œuvre.

3- L'emploi excessif du téléphone portable :
Les appels téléphoniques, au cours desquels la personne en retraite spirituelle se met à converser avec ses proches et ses amis, parfois à propos de futilités, et à plaisanter avec eux, constituent un autre facteur. Où en sont ceux-là par rapport à Aïcha, , qui, lorsqu'elle était en retraite spirituelle, n'entrait chez elle que pour satisfaire un besoin, et qui, s'il y avait un malade, s'enquérait de lui en passant.

Chers lecteurs, entreprenez la retraite spirituelle de la manière prescrite dans la Sunna, et non pas de cette manière altérée. Ainsi vous serez parmi les gagnants. Et c'est Allah, exalté soit-Il, Qui accorde le succès.
 

Articles en relation