Exposé détaillé sur la question de l’intention dans le jeûne

Exposé détaillé sur la question de l’intention dans le jeûne
1009 137

Exposé détaillé sur la question de l’intention dans le jeûne

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons 

L’intention est nécessaire pour la validité de tout acte cultuel et le jeûne ne fait exception. ‘Omar (Radhiya Allahou ‘Anhou) a dit : « J’ai entendu le Prophète () dire : « Les actes ne valent que selon les intentions qui les animent et chacun n’a pour lui que ce qu’il a eu réellement l’intention de faire. » (Boukhari et Mouslim)
Nourrir l’intention de jeûner durant la nuit avant l'aube est une des conditions de validité du jeûne obligatoire selon l’avis de la majorité des oulémas. Cette même majorité a divergé concernant l’intention du jeûne des jours successifs comme le jeûne du Ramadan : suffit-il de nourrir une seule intention de s’y mettre la veille du premier jour ou doit-on renouveler l’intention chaque nuit ?
Ibn Qudâma, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit dans son livre al Muqnî : « tous jeûne qu’il soit obligatoire ou surérogatoire dont l’intention n’a pas été nourri la nuit avant l'aube est invalide selon le consensus des oulémas de notre école, car ni le jeûne du Ramadan ni les autres pratiques cultuelles ne peuvent être valides sans l’intention qui, pour le jeûne doit être nourrie dans la nuit, avant le début de l’aube
L'intention prend la forme d'une détermination et d’une résolution à jeûner et il est impérieux de déterminer l'intention à jeûner Ramadan durant la nuit et ce chaque nuit.

L’intention du jeûne obligatoire est à émettre obligatoirement la nuit avant l'aube (du jour à jeûner)

Nourrir l’intention de jeuner depuis la veille est une des conditions de validité du jeûne obligatoire selon l’avis le plus étayté émis par les oulémas. Qu’il s’agisse d’un jeûne à faire immédiatement ou fait à titre de rattrapage. Ceci s’atteste dans cette parole du Prophète (): «Quiconque ne formule pas l’intention de jeûner avant l’aube, son jeûne sera invalide. » Ce hadith est rapporté par Abû Dâwûd, al-Tirmidhi et al-Nassai. La version de ce dernier se présente en ces termes: « Pas de jeûne pour quiconque n’émet pas l’intention de jeûner avant que l’aube ne se lève. » Cette version est jugée authentique par al-Albâni dans Salîh d’Abû Dâwûd.

Pour la majorité des jurisconsultes, il faut nourrir l’intention chaque jour ou au premier jour du jeûne observer pendant des jours successifs. Pour les malékites, une seule intention suffit quand on s’engage dans un jeûne poursuivi sans interruption comme celui du Ramadan. Quant au jeûne qu’on n’a pas à observer de manière successive, comme celui entrepris à titre de rattrapage, il nécessite une intention pour chaque jour.
On lit dans al-Mawsou’a al-fiqhiyya : « Les hanafites, les chafiites et les hanbalites soutiennent que l’oubli de la formulation de l’intention pendant certaines nuits, quand on doit observer un jeûne pendant des jours successifs, remet en cause le caractère successif des jours. C’est comme si on interrompait la succession délibérément. L’oubli n’est pas une excuse justifiant l’abandon des ordres » Pour les Malékites, une seule intention suffit pour tout jeûne à observer pendant des jours successifs comme celui du Ramadan et le jeûne expiatoire dont les jours doivent se succéder. »
On lit dans al-Khoulassa al-fiqhiyya ‘alâ madhab al-sâda al-mâlikiyya : « Une seule intention suffit pour tout jeûne qu’on observe sans interruption pendant des jours comme celui du Ramadan, celui observé à titre expiatoire (pour avoir violé le jeûne du Ramadan) celui entrepris pour expier un homicide involontaire ou un parjure (en rapport avec l’assimilation de son épouse à sa mère pour s’interdire tout rapport intime avec elle) et celui effectué pour réaliser le vœu de jeûner des jours successifs comme c’est le cas de celui qui a fait vœu de jeûner un mois déterminé. Il faut nourrir l’intention dès la veille pour tout jeûne pouvant être fait de manière interrompu comme le rattrapage de Ramadan et le jeûne observé pendant le voyage, celui fait pour expier la violation d’un serment ou pour expier la violation d’un interdit ou d’un manquement commis dans le pèlerinage. »
Cela étant, si on a l’intention de jeûner des jours successivement à titre de rattrapage du Ramadan, on doit en répéter l’intention chaque jour selon la grande majorité des oulémas.
Nous attirons l’intention sur le fait que celui qui a pensé devoir jeûner le lendemain en aura nourri l’intention. Pour cheikh al-Islam, Ibn Taymiyya (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Celui qui a eu l’idée de jeûner le lendemain en aura nourri l’intention. » Extrait d’al-iktiyârat al-fiqhiyya dans al-fatâwa al-koubraa 

L’intention dans le jeûne surérogatoire 

Comme nous venons de le mentionner, quand il s'agit d'un jeûne obligatoire comme celui du mois de Ramadan, ou de l'acquittement des dettes ou d'une expiation, l'intention est obligatoire et se formule la nuit avant l'aube. Sinon on tomberait dans la situation que ce Hadith évoque :
« Il n'y a pas de jeûne pour celui qui n'en a pas formulé l'intention la nuit » (Hadith rapporté par al Tirmidhi selon la mère des croyants Hafsa) : ceci fait unanimité.

En revanche, quand le jeûne n'est pas obligatoire (surérogatoire) : la décision d'observer celui-ci peut se prendre bien après l'aube : l'heure limite pour la formulation de cette intention est la mi-journée (avant que le soleil soit au Zénith) : ceci à condition qu'aucun acte susceptible d'annuler un jeûne n'ait été commis après l'heure d'entrée en vigueur du jeûne, c'est à dire l'aube.
Nous en voulons pour preuve le hadith rapporté par Boukhari et Mouslim selon Aïsha qui déclara :
« Le Prophète () est rentré un jour chez nous et demanda si nous avions quelque chose à manger, nous répondîmes par la négative, il dit : Alors je jeûne ».

Les malikites ne sont pas tous d'accord sur cette dernière précision. Plusieurs parmi eux pensent que l'intention doit se formuler obligatoirement la nuit avant l'aube que cela soit pour un jeûne obligatoire ou surérogatoire et c'est d'ailleurs l'avis de l'Imâm Mâlik en personne.
Nous penchons vers l'avis qui indique que l'intention pour le jeûne surérogatoire peut se faire la journée : l'heure limite est la mi-journée (avant que le soleil soit au Zénith) pour la journée encours et que l'intention pour le jeûne obligatoire doit obligatoirement se faire la nuit avant l'aube.
Pour terminer, il est nécessaire et obligatoire que le fidèle précise au moment de la formulation de l'intention : le type de jeûne qu'il veut effectuer (expiation, rattrapage..). Sauf quand cela est implicite comme pour le mois du Ramadan : il suffira de penser seulement dans le cœur « qu'aujourd'hui, je garde le jeûne » ou toute autre formulation. En plus, celui qui va jeûner tout le mois de Ramadan n'a nul besoin de formuler l'intention chaque jour. Une seule formulation au début du mois (la veille) suffira lorsque le jeûne n'est pas interrompu. Lorsque ce dernier est interrompu à cause d'une maladie ou autre excuse valide : alors la formulation de l'intention doit être renouvelée pour reprendre.

Et Allah sait mieux

 

Articles en relation