La personne malade qui a un rapport charnel durant une journée du mois de Ramadan doit-elle faire une expiation ?
Fatwa No: 126742

Question

Si je jeûne alors que je suis malade, ai-je le droit d'avoir un rapport charnel avec mon épouse ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Le malade dont la maladie lui rend le jeûne difficile ou retarde sa guérison a le droit de rompre son jeûne, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « […] Quiconque d'entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d'autres jours. […] » (Coran 2/184)

 

Le malade qui jeûne puis désire rompre son jeûne a le droit de le faire en mangeant ou en buvant. Quant au fait de rompre son jeûne en ayant un rapport charnel, les oulémas ont deux avis à ce propos et ces deux avis sont deux versions de l'école hanbalite dont la plus correcte est qu'il est permis au malade de rompre son jeûne en ayant un rapport charnel sans qu'il ne doive faire d'expiation.

 

Le livre intitulé al-Charh al-Kabîr mentionne : « La deuxième version mentionne qu'il n'a pas d'expiation à faire. C'est l'avis adopté par notre cheikh qui est l'avis correct et celui de l'école chaféite, car il s'agit d'un jeûne qu'il n'est pas obligatoire de continuer et il n'y a donc pas d'expiation à faire pour celui qui le rompt en ayant un rapport charnel comme pour le jeûne surérogatoire. Il est permis à la personne malade de rompre le jeûne (en ayant un rapport charnel) par analogie à la situation du voyageur. »

 

La personne qui accomplit donc l'une de ces choses qui rompent le jeûne annule ainsi ce dernier et doit rattraper son jeûne si sa maladie n'est pas incurable.

Par contre, si sa maladie est incurable, cette personne doit nourrir un nécessiteux pour chaque jour de jeûne manqué et est exemptée du rattrapage de son jeûne.

Enfin, si sa maladie est bénigne et que le fait de jeûner tout en étant malade ne lui est ni difficile, ni néfaste et ne retarde pas sa guérison alors, il est interdit à cette personne de ne pas jeûner et de rompre son jeûne en ayant un rapport charnel. Si la personne le fait, elle doit alors accomplir une expiation.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation