Prise de médicament et jeûne
Fatwa No: 336943

Question

J'ai subit une opération il y a deux semaines. Il s'agit d'un by pass. Je dois prendre des médicaments mais uniquement le matin. Est-ce que je peux quand même effectuer le Ramadan ? Est-ce haram ? Je me sens capable de le faire et cela me fait meme du bien. Merci de votre réponse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Pour commencer, nous implorons Allah, exalté soit-Il, de vous guérir au plus vite de ce dont vous souffrez, d'accroître votre amour du jeûne et des autres actes d'adoration et de les accepter de votre part. Par ailleurs s'il vous est possible de retarder la prise de ce médicament jusqu'à votre rupture du jeûne sans que cela ne vous soit nuisible, vous êtes alors obligé de jeûner et ne pouvez pas rompre votre jeûne.

Par contre, si le médecin vous a informé que le fait de retarder la prise de ce médicament jusqu'à la rupture de votre jeûne vous sera nuisible, vous avez alors l'obligation de rompre votre jeûne et de rattraper vos jours de jeûne manqués une fois guéri. Il vous est également permis de rompre votre jeûne, si le fait de ne pas prendre votre médicament et de jeûner vous rendra malade ou retardera votre guérison. Le Hanbalite Ibn Qudâma, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit :

« Les oulémas s'accordent sur le fait qu'il est permis de manière générale à une personne malade de rompre son jeûne. La règle de base à ce sujet est la Parole d'Allah, exalté soit-Il, (sens du verset) : "[...] Quiconque d'entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d'autres jours. [...]" (Coran 2/184) La maladie qui donne le droit de rompre son jeûne est la maladie grave qui empire avec le jeûne ou dont on craint que le jeûne ne retarde la guérison. » (Al-Mughnî)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation