Dormir nu avec son épouse pendant le jeûne
Fatwa No: 384187

Question

Est-il permis de dormir nu avec son épouse pendant le jeûne ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

En principe, il est permis à chacun des époux de regarder le corps de l'autre en entier.

Bahz ibn Hakîm a raconté que son grand-père, , a demandé au Prophète () : 

« Quand devrions-nous couvrir notre 'Awra (parties intimes) et quand ne devrions-nous pas le faire ? Là-dessus, le Prophète () a dit : ‘Couvrez votre 'Awra, sauf devant votre épouse ou vos esclaves’. » (Al-Tirmidhi).

Ceci étant dit, si le mari dort avec sa femme, alors qu'ils sont tous les deux nus pendant la journée, au cours du mois de Ramadan (ou pendant le jeûne obligatoire, comme pour compenser un jeûne manqué et autres), cela les expose à s’engager dans des préliminaires, tels que se toucher, s’embrasser, s’étreindre et placer son pénis contre son corps [sans rapport sexuel], et ainsi de suite. Il vaut donc mieux l'éviter, car cela fait partie du désir. Allah, le Très-Haut, a loué la personne qui jeûne tout en abandonnant ceci comme un moyen de se rapprocher de Lui. 

Allah le dit dans un Hadith Qudsi (narration sacrée) : « […] (le serviteur) y abandonne son désir, sa nourriture et sa boisson pour Moi. ». (Boukari et Mouslim)

Ces différents types de préliminaires ne sont pas tous identiques. Le plus dangereux, pour un homme qui jeûne, est de jouer avec son pénis sur le corps de son épouse, car cela peut conduire à invalider le jeûne, si ce jeu conduit à l'éjaculation. Ceci est contraire à l'objectif du jeûne. Il faut donc l'éviter car il s'agit d'un moyen qui peut conduire à commettre ce qui est interdit selon la Charî'a (législation islamique).

Aussi, jouer avec son pénis sur le corps de sa femme peut faire en sorte que son pénis touche accidentellement son vagin, car il n’y a rien qui le recouvre. Ceci est interdit au cours du jeûne, même en l'absence d'éjaculation ou de pénétration. Ce n'est pas la même signification que le Hadith, narré par par ‘Âichah, qui rapporte : « Le Messager d’Allah, () embrassait ses épouses et les caressait alors qu’il jeûnait, cependant qu’il était le plus apte parmi vous à contenir son désir sexuel. »

Les oulémas qui ont autorisé l’homme qui jeûne à embrasser sa femme ont limité cette concession à ceux qui sont capables de se maitriser et qui ne craignent pas que cela les conduise à ce qui est au-delà du baiser. Selon l’ensemble des oulémas, si un homme n’est pas capable de se contrôler, il lui est alors interdit d’embrasser sa femme.

Abu Hurayrah, , a narré que : «Un homme demanda au Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, s’il pouvait caresser son épouse pendant qu’il jeûnait. Le Prophète le lui permit. Un autre homme vint le trouver pour la même question, et il le lui interdit. Celui à qui il avait donné la permission était un vieillard, et celui à qui il l’interdit était un jeune homme» (Abû Dâwûd) Et Allah sait mieux. ‘

Fatwas en relation