Meurt-on mécréant si on n'accomplit pas le Hajj alors qu'on en avait les moyens ?
Fatwa No: 427387

Question

Assalam aleykoum,J'ai vu un hadith qui disait que celui qui avait les moyens et qui mourait sans avoir fait le Hajj, il mourrait comme un juif ou un mécréant, et j'ai vu un autre hadith qui disait que tous les musulmans iront au paradis. Est-il vrai alors qu'un musulman qui fait la prière, donne la Zakât, jeûne et qui meurt sans avoir fait le Hajj alors qu'il aurait pu le faire, ne serait-ce qu'une fois quand il en avait les moyens, pourrait mourir mécréant ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le hadith que vous avez mentionné a été rapporté par al-Tirmidhî tout en précisant qu’il est faible. Selon ‘Ali, le Messager d’Allah () a dit : « Quiconque possède des provisions et une monture capable de le transporter à la Maison Sacrée d’Allah, mais qui n’accomplit pas le Hadj, qu’il meurt en étant juif ou chrétien. La preuve se trouve dans cette parole d’Allah, exalté soit-Il : "Et c’est un devoir envers Allah, pour les gens qui en ont les moyens, que de se rendre en pèlerinage à la Maison. Et quiconque mécroit... Allah Se passe largement des mondes.” » Al-Tirmidhî a dit après avoir rapporté ce hadith : « Ce hadith est singulier et connu par cette voie uniquement, de plus dans sa chaine de transmission il y a Hillâl Ibn Abd Allah un inconnu et al-Hârith qui est un rapporteur peu crédible (faible). Al-Albânî a aussi qualifié sa chaîne de transmission de faible.
C’est aussi le même statut du hadith rapporté par al-Dârâmî selon Abû Umâma qui dit que le Prophète () a dit : « Que celui qui n'a pas été empêché de faire le Hadj par une excuse comme un roi tyrannique ou une maladie puis décède sans avoir fait le Hadj qu'il meurt s’il le veut en étant Juif ou en étant chrétien. » Sa chaîne de transmission est faible. Al-Albânî a dit que dans sa chaîne se trouvent Churaiq ibn Abd Allah et Laith ibn Abû Sâlim qui sont tous les deux faibles.
En conclusion, les hadiths rapportés sur ce point sont tous faibles à part la parole suivante de ‘Omar qui ne l’attribue pas au Prophète () :
D'après 'Abd al Rahman Ibn Ghounm, 'Omar Ibn al-Khattab (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit : « Qu'il meurt juif ou chrétien, qu'il meurt juif ou chrétien, qu'il meurt juif ou chrétien : un homme qui meurt et n'a pas fait le Hadj alors qu'il en avait les moyens et son chemin était libre. » (Rapporté par al-Bayhaqî et authentifié par Cheikh al-Albânî).
Certains oulémas ont dit que si on suppose que ce hadith est authentique, il ne désignerait que celui qui s’abstient d’accomplir le Hadj en niant son obligation.
Al-Nâwâwî a dit dans son livre al-Madjmou’ : « Ce hadith est faible … il concerne celui qui a tous les moyens nécessaires pour accomplir le Hadj et malgré sa capacité s’abstient de l’accomplir en niant son obligation. Celui-là est un renégat conformément au sens apparent du hadith (qu’il meurt en étant juif ou chrétien) et la mort dans cet état n’arrive qu’à la personne qui nie l’obligation du Hadj pour celui qui a les moyens. Selon le consensus de la Oumma le jugement du musulman qui s’abstient d’accomplir le Hadj malgré qu’il ait les moyens de l’accomplir, est qu'il commet un grand péché, mais qu’il n'est pas déclaré mécréant tant qu'il ne renie pas son caractère obligatoire. » Fin de citation
D’autre oulémas pensent que le hadith en question signifie qu’il est à craindre qu’il meurt sur la mécréance en étant juif ou chrétien. Ibn ‘Outhaymîn (qu’Allah lui accorde Sa miséricorde) a dit : « L’authenticité de ce hadith n’est pas prouvée et si nous supposons qu’il est authentique, il veut dire qu’il est à craindre qu’il meurt en étant mécréant soit du côté des juifs soit du côté des chrétiens. » Fin de citation

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation