L’emploi des solutions médicales pendant le jeûne
Fatwa No: 56619

Question

La prise de solutions médicales après une opération de l'appendice vermiforme le matin du Ramadan invalide-t-elle le jeûne, que ce soit à des fins nutritives ou thérapeutiques ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohamed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons  :

 

Les solutions médicales prises par les veines sont, soit nutritives comme le glucose, ou non-nutritives comme les médicaments. Si elles sont nutritives, elles invalident le jeûne car elles jouent le rôle de la nourriture et des boissons, mais si elles sont thérapeutiques, elles ne rompent pas le jeûne car elles ne sont ni de la nourriture, ni de la boisson, et ne jouent pas leur rôle.

 

Sachez que si le malade ne peut pas jeûner, ou si le jeûne aggrave sa maladie ou retarde sa guérison, il a le droit de ne pas jeûner. Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) :

 

«Celui d’entre vous qui, malade ou en voyage, aura été empêché de l’observer devra jeûner plus tard un nombre de jours équivalant à celui des jours de rupture» (Coran 2/184)

 

Il lui incombe de rattraper le jeûne une fois guéri, si Allah le veut. Qu'Allah, exalté soit-Il, accorde la guérison à tous les malades musulmans.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation