La Zakate de rupture du jeûne est destinée aux pauvres et aux nécessiteux
Fatwa No: 6325

Question

Le portefeuille d'un employé modeste de la société où je travaille a été volé il y a deux jours. Il y avait dedans sa carte de crédit bancaire et ses papiers d'identité. Le même jour son salaire mensuel a été retiré par l’intermédiaire de cette carte. Ainsi l'homme a perdu son salaire de ce mois et ses papiers d'identité. Certains employés de la société ont eu pitié pour lui et ont décidé de collecter de l'argent pour l'aider. M'est-il permis de participer à cette collecte en ayant l’intention que cet argent fasse partie de la Zakate de rupture du jeûne ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons  :  

 

Qu'Allah vous récompense pour votre soutien à votre collègue et votre attitude à son égard. Cependant vous ne pouvez pas lui verser la Zakate de rupture du jeûne, sauf s’il fait partie de ses ayants droit, c'est-à-dire qu’il fait partie des pauvres, même si sa pauvreté est temporaire. Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) : «Les aumônes sont destinées aux pauvres, aux nécessiteux, à ceux qui sont chargés de recueillir ces dons....» (Coran 9/60). Il peut également bénéficier de la Zakate s'il possède de l'argent, mais pas suffisamment pour couvrir ses besoins. Dans ce cas, il est également considéré comme pauvre, car la pauvreté c’est le fait d’être dans le besoin. Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) : «Ô hommes ! C’est vous les indigents qui avez besoin d'Allah» (Coran 35/15).

 

Toutefois, s'il possède d'autres ressources que son salaire qui lui suffisent, il n’est pas permis de lui donner la Zakate en vertu du verset précédent de la Sourate Al-Tawba. Le Prophète () a dit :

 

«Le riche et l’homme sain et robuste n’ont pas droit à l'aumône» (Abou Daoud et Al-Tirmidhi)

 

Ce que nous venons de dire concerne les ayants droit à Zakate al-Mâl.

La règle concernant les ayants droit de la Zakate al-Fitr (rupture du jeûne) est encore plus restrictive car elle est destinée en effet à une catégorie limitée de personnes, soit deux des huit catégories citées dans le verset qui sont : «Aux pauvres, aux nécessiteux». Si la situation de cet employé s’est détériorée, après la perte de son portefeuille, au point qu'il soit devenu pauvre et nécessiteux, ce qui est peu probable, vous êtes autorisé à lui verser votre Zakate al-Fitr.

 

Nous attirons alors votre attention sur les deux choses:

 

La première est que la majorité des oulémas interdisent le paiement de la Zakate sous forme d’argent (c’est-à-dire la valeur de la nourriture qui doit être versée).

La seconde est que la plupart d'entre eux interdisent son versement avant son moment qui est le matin du jour de la fête ou un ou deux jours avant. Cette sentence s'applique à celui qui verse la Zakate directement aux nécessiteux, alors que celui qui mandate une personne pour la payer à sa place doit la payer d'avance pour que la Zakate soit livrée aux nécessiteux à temps.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation