La prescription relative au fait de tarder à rattraper son jeûne à cause d'une grossesse
Fatwa No: 77431

Question

Ma femme a 5 jours du mois de Ramadan passé à rattraper et elle est aujourd'hui enceinte de huit mois. Quelle est la solution ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Celui qui n’a pas jeûné certains jours du mois de Ramadan doit rattraper ses jours de jeûne manqués avant le début du mois de Ramadan suivant, si l’excuse qui justifiait son abstention de jeûne n’existe plus à ce moment-là. Sinon, il n'a alors commis aucun péché et il n’est pas redevable d’une expiation. Mais si elle n’existait plus et qu’il était capable de rattraper son jeûne, mais ne l'a pas fait avant ce moment-là, tout en sachant que cela est illicite, alors, il a commis un péché et doit rattraper ses jours de jeûne manqué après le nouveau mois de Ramadan et payer une expiation qui consiste à nourrir un nécessiteux pour chaque jour de jeûne manqué. Nourrir un nécessiteux consiste à lui donnant environ 750 grammes de nourriture.

 

Donc, si votre femme est capable de rattraper maintenant ses jours de jeûne manqués, elle doit le faire et sinon, elle doit les rattraper après le mois de Ramadan et nourrir un nécessiteux pour chaque jour si elle était capable de rattraper son jeûne et ne l'a pas fait. L'imam al-Nawâwî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Si la personne devait rattraper tout ou partie du mois de Ramadan et possède une excuse légitime pour avoir tardé à le faire, comme le fait de souffrir d’une maladie ou en raison d’un voyage prolongés, elle peut alors remettre à plus tard ce rattrapage, tant que son excuse existe, et cela, même pendant des années. Dans ce cas, elle ne doit pas payer de compensation pour ce retard même si plusieurs mois de Ramadan passent. Elle doit simplement rattraper ses jours de jeûne manqués, car il lui était permis de retarder le jeûne du mois de Ramadan pour cette excuse, donc a fortiori de retarder son rattrapage.

Par contre, si la personne n'avait pas d'excuse, il y a unanimité sur le fait qu'il ne lui est alors pas permis de laisser passer un autre Ramadan avant de rattraper son jeûne et elle doit rattraper ses jours de jeûne manqués avant le mois de Ramadan suivant. »

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation