Les habitants des pays non-musulmans doivent-ils jeûner selon la décision du gouvernement ?
Fatwa No: 77772

Question

Je suis un jeune habitant d’un pays non-musulman et les habitants de ce pays ne se basent pas sur la vision du croissant de lune pour déterminer le début du mois de Ramadan, étant donné que le gouvernement les oblige à préciser une date déterminée dès le début de l’année grégorienne. L’année dernière, nous avons commencé le jeûne deux jours après l’Arabie Saoudite. Ma question est la suivante : est-ce que je dois jeûner avec les musulmans de ce pays ou avec l’Arabie Saoudite ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et Salut soit sur Son Prophète.

 

La majorité des savants ont dit qu'il ne faut pas porter attention aux divergences sur la vision de la lune. Lorsque la vision du croissant de lune du mois de Ramadan est confirmée dans un pays, tous les musulmans des autres pays doivent jeûner, et cela, en raison de la parole du Prophète () : « Jeûnez dès que vous voyez la nouvelle lune (du mois de Ramadan), arrêtez le jeûne dès que vous voyez la nouvelle lune (du mois de Chawal) et si le ciel est nuageux, complétez le mois de Cha'bân d’un trentième jour. » (Boukhari et Mouslim).

En se basant sur cette parole, vous devez jeûner en suivant le premier pays qui confirme le commencement du mois de Ramadan, qu’il s’agisse de l’Arabie Saoudite ou d’un autre pays.

 

L’école de l’Imam al-Châfi'î, qu'Allah lui fasse miséricorde, et une partie des savants qui suivent l’école de l’Imam Abû Hanîfa sont d’avis que chaque pays doit observer le croissant de lune et qu’aucun pays ne doit dépendre de la vision du croissant dans un autre pays.

Selon cet avis, les habitants des pays non-musulmans doivent chercher à voir le croissant de lune et jeûner selon leur propre vision. S’ils n’en sont pas capables, ils doivent alors suivre l’avis de la majorité des savants et jeûner avec les pays musulmans le plus proches qui confirment l’apparition du nouveau croissant de lune et ils ne doivent pas suivre la décision du gouvernement du pays non-musulman dans lequel ils se trouvent, car elle ne s’appuie pas sur une méthode islamique qui ne tient compte dans les début des mois lunaires que de la vision directe du croissant de lune ou de la  confirmation de celle-ci par un moyen légiféré par la Charia.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation