Qu’est ce que c’est que al Nawafil ?
Fatwa No: 82005

Question

Qu’est ce que c’est al Nawafil (les actes cultuels surérogatoires)?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Les actes cultuels surérogatoires ou Nawafil sont ceux accomplis en plus des actes cultuels obligatoires. D’après Talhah ibn 'Ubaydillâh, , un homme originaire du Nadjd, qui avait les cheveux hirsutes et la voix retentissante s’approcha un jour du Prophète () et l’interrogea sur l’Islam. Le Prophète () lui répondit :

- « Cinq prières (obligatoires) durant la journée et la nuit ».

- « Dois-je accomplir d’autres prières ? », lui demanda l’homme.

- « Non, si ce n’est des prières surérogatoires », répondit le Prophète (), puis ajouta : « Le jeûne du mois de Ramadan ».

- « Dois-je accomplir d'autres jeûnes ? », demanda l’homme. - « Non, si ce n’est des jeûnes surérogatoires », lui répondit le Prophète (), puis ajouta : « Et le versement de la Zakât ».

- « Dois-je verser d’autres aumônes ? », demanda l’homme.

- « Non, si ce n’est des aumônes faites à titre volontaire », répondit le Prophète ().

L’homme s’en alla en disant : « Par Allah, je ne ferai rien de plus ni de moins que cela ». Le Prophète () dit : « Il réussira vraiment s’il fait preuve de véracité » (Boukhari et Mouslim).

 

Le Prophète () explique dans ce hadith que tout acte accompli en plus de ce qui est obligatoire est un acte surérogatoire. Or Allah, exalté soit-Il, nous encourage à accomplir des actes surérogatoires pour combler les éventuelles lacunes au niveau des obligations. Dans le hadith Qudsi suivant, il est dit :

 

« Allah dira : “Regardez si Mon serviteur a effectué des prières surérogatoires pour lui compléter les actes obligatoires qu’il a manqués” » [Al-Tirmîdhi et ibn Mâdja (Al-Albâni : Sahîh)].

 

Le croyant qui s’approche d’Allah, exalté soit-Il, par les actes cultuels surérogatoires accède aux degrés les plus sublimes. Dans le hadith Qudsi, il est dit :

 

« Mon adorateur ne cesse de se rapprocher de Moi par les actes surérogatoires jusqu’à ce que Je l’aime. Une fois que Je l’aime, Je deviens l’oreille par laquelle il entend, l’œil avec lequel il voit, la main avec laquelle il saisit et le pied avec lequel il marche. S’il M’invoque, Je l’exauce et s’il se réfugie auprès de Moi, Je le protège” » (Boukhari).

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation