Les cinq piliers de l’Islam
Fatwa No: 84552

Question

Que signifient le Hadj, la Zakât, le mois de Ramadan/le jeûne et la prière ? Pourquoi le musulman doit-il accomplir ces choses ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Ibn 'Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« L’Islam est fondé sur cinq [piliers] : attester que nul n’est digne d’être adoré en dehors d’Allah et que Mohammad est le Messager d’Allah ; accomplir la prière prescrite ; s’acquitter de la Zakât ; jeûner le mois de Ramadan ; faire le pèlerinage à la Maison d'Allah pour ceux qui en ont les moyens. » (Boukhari, Mouslim)
Linguistiquement, la prière signifie l'invocation et en Islam, elle désigne des paroles et des gestes qui commencent par un takbîr (fait de dire « Allahu Akbar ») et se termine par des salutations, accomplis avec une intention et selon des conditions spécifiques. Il a été dit aussi que la prière est le nom donné à ces gestes connus comme le fait de se tenir debout et de s'incliner.

 

Linguistiquement, la Zakât désigne la croissance et l'augmentation et en Islam, elle désigne l'acquittement d'un droit sur des biens spécifiques d'une manière spécifique. Pour être obligatoire, elle nécessite que le nisâb (minimum légal sur lequel la Zakât doit être payée) soit atteint et qu'une année entière se soit écoulée en possession de ce bien sauf pour les fruits et les produits de la terre pour lesquels il n'est pas nécessaire qu'une année entière se soit écoulée en leur possession.

 

Linguistiquement, le jeûne désigne l'abstinence et en Islam, il désigne l'abstinence de tout ce qui peut rompre ce jeûne, comme la nourriture, les boissons et les rapports charnels, et cela, de l'aube jusqu'au coucher du soleil.

 

Linguistiquement, le Hadj désigne le fait de se diriger vers un lieu et en Islam, il désigne le fait de se rendre à des endroits spécifiques (que sont la Ka'ba et Arafat) à une période spécifique (que sont les mois du Hadj) afin d'accomplir des actes spécifiques que sont le fait de faire halte à Arafat, le tawâf (circumambulation autour de la Ka'ba) et le Sa'î (aller-retour entre les monts al-Safâ et al-Marwâ) selon des conditions bien précises.

 

Quant à la question de savoir pourquoi le musulman a l'obligation d'accomplir ces choses, la réponse est que celles-ci font partie des piliers de l'Islam et de ses fondements. Seul celui qui les accomplit est musulman. De plus, ce sont les actes d'adoration pour lesquels Allah nous a créés. En effet, Allah ne nous a pas créés sans objectif et en vain, mais a créé les hommes et les djinns pour un but qui est de L'adorer. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :
« Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent. Je ne cherche pas d'eux une subsistance ; et Je ne veux pas qu'ils me nourrissent. » (Coran 51/56-57)

 

Ibn Kathîr a dit dans son exégèse de ces versets : « C'est-à-dire : Je les ai créés pour leur ordonner de M'adorer et non parce que j’ai besoin d'eux. »

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation