La personne qui a manqué des jours de jeûne obligatoires et des prières obligatoires a le devoir de les rattraper
Fatwa No: 88994

Question

Je vous expose ma pensée dans l'espoir que vous m'orientiez.
Un hadith mentionne que celui qui jeûne pour Allah, exalté soit-Il, se voit pardonner ses péchés antérieurs et que sa récompense est multipliée par dix (passant de 70 à 700 fois) comme durant le mois de Ramadan. Cela est également vrai pour la prière. En calculant cette récompense uniquement durant le mois de Ramadan, nous arrivons au résultat suivant : 30x70=2100. Ensuite, en divisant cela sur une année, on obtient : 2100/365 = 5,7534. Cela signifie que l'on obtient la récompense de presque 6 ans. Par conséquent, il nous est possible de rattraper la totalité ou la majorité de nos prières manquées tout en veillant à ne plus en manquer d’autres. Par exemple, en accomplissant la prière du Fadjr et en rattrapant avec celle-ci deux prières du Fadjr... de cette manière, à la moitié du mois de Ramadan on obtient 6/2=3, c'est-à-dire que l'on aura ainsi rattrapé 3 ans.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Nous ne connaissons aucun hadith qui indique que la récompense du jeûne est multipliée par 700. Il est authentiquement rapporté qu'Allah, exalté soit-Il, récompense le jeûne sans limites. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :

 

« Allah dit : "Chaque bonne œuvre du fils d'Adam est comptée de dix à sept cents fois sa valeur, sauf le jeûne, qui M'appartient et dont J'octroie la rétribution à Mon serviteur [...]" » (Mouslim)

 

Al-Qurtubî, ibn al-Djawzî et d'autres savants, qu’Allah leur fasse miséricorde, on dit que la récompense des bonnes actions est connue et peut être multipliée par 10 et jusqu’à 700, sauf pour le jeûne ; il appartient à Allah, exalté soit-Il, et sa récompense est sans limites.

 

Ensuite, les gens reçoivent chacun une part différente de cette récompense. Certains la reçoivent entièrement, d'autres en reçoivent une petite partie et d'autres encore ne reçoivent rien, cela dépend en réalité de la manière dont ils ont accompli leur jeûne. Le Prophète () a dit : « Il se peut qu’un jeûneur ne récolte de son jeûne que la faim et la soif. » (Ahmad, ibn Mâdja) Personne ne peut donc savoir s'il obtiendra la récompense du jeûne.

 

Concernant la récompense de la prière, Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant [...] » (Coran 6/160)

 

Il se peut que cette récompense soit multipliée davantage de par la Grâce d'Allah, exalté soit-Il, Qui L’octroie à qui Il veut. Cependant, il convient de savoir que la multiplication de la récompense du jeûne et de la prière ne signifie en rien que celui qui a manqué des jours de jeûne ou des prières ne doit plus les rattraper. Au contraire, la personne qui a manqué des jours de jeûne obligatoires et des prières obligatoires a le devoir de les rattraper, car il s’agit d’une obligation et cette obligation doit être accomplie.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation