La femme

  1. La femme
  2. L’interprétation de quelques hadiths

Empressons-nous de multiplier nos bonnes œuvres...

Empressons-nous de multiplier nos bonnes œuvres...
10156 1876

 

Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :
 « Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, qui dépensent dans l'aisance et dans l'adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui - car Allah aime les bienfaisants » (Coran : 3/133-134)
« Hâtez-vous vers un pardon de votre Seigneur ainsi qu'un Paradis aussi large que le ciel et la terre, préparé pour ceux qui ont cru en Allah et en Ses Messagers. Telle est la grâce d'Allah qu'Il donne à qui Il veut. Et Allah est le Détenteur de l'énorme grâce. » (Coran : 57/21)
Abou Houreïra (Radhia Allahou Anhou) rapporte que le Prophète Mohammed (Salla allahou Alaihi wa Sallam)  a dit:
''Hâtez-vous de faire de bonnes œuvres avant d'en être empêchés par par l'une des sept choses auxquelle vous devez vous attendre:
1. Une pauvreté qui vous fait préoccupe tellement qu'elle vous pousse à l'oubli.
2. Une richesse qui vous rend arrogant.
3. Une maladie ruinant votre santé.
4. Une vieillesse affaiblissant votre esprit.
5. Une mort mettant fin à vos jours.
6. L'arrivée de l'Antéchrist et c'est le pire de ce que peut vous cacher l'avenir.
7. L'arrivée de l'Heure... et l'Heure est plus mortelle et plus amère encore."
(Hadith rapporté par At-Tirmidhi qui le qualifie de Hadith "Hassan Gharîb" et par An Nasaï et Al Hakim)
Le Prophète Mohammed () interpelle donc ici les croyants et les met en garde contre un certain nombre de situations auxquelles chaque individu risque, à un moment ou à un autre, d'être confronté.... Et lorsque ce moment arrivera, il sera trop tard pour agir...
Revenons sur les 7 éléments que le Prophète Mohammed () évoque dans ce hadith et qui sont autant d'obstacles potentiels pour chacun d'entre nous :
La pauvreté qui pousse à l'oubli : La pauvreté en elle-même n'est pas un châtiment et n'est pas synonyme de malheur... Ce qui importe, c'est la réaction et le comportement adopté lorsqu’on est éprouvé par celle-ci. Ainsi, si la pauvreté préoccupe tellement l'esprit, au point de faire oublier à l'homme l'essentiel, ce qui doit représenter ses priorités suivant les exigences de sa foi, dans ce cas, elle constitue un obstacle pour l'accomplissement spirituel du croyant... et en ce sens, cette pauvreté lui porte préjudice en le privant de sa liberté d'agir en bien dans l'acquittement de ses devoirs religieux. Le Prophète Mohammed () insiste donc pour que l'on s'empresse de multiplier les bonnes œuvres avant que l'on ne soit éprouvé de la sorte.
La richesse qui vous rend arrongant : Là encore, l'Islam ne condamne pas la richesse en elle même... C'est lorsque celle-ci pousse l'homme à développer un sentiment d'orgueil et de suffisance, le conduisant ainsi progressivement à se rebeller face aux Commandements divins, c'est à ce moment que la richesse devient un mal : c'est cette notion qui est exprimée dans le Hadith.
La maladie qui ruine la santé et réduit à l'impuissance : Le Prophète Mohammed () évoque l'importance du bienfait que représente la santé lorsqu’Il dit dans un autre hadith rapporté cette fois-ci par Al-Boukhari: " Il y’a deux choses que les gens n’apprécient pas à leur juste valeur : la santé et le temps libre".
Malheureusement, ici encore, comme c'est le cas pour de trop nombreux bienfaits dont nous jouissons de la part d'Allah, c'est lorsqu'on le perd qu'on réalise toute sa valeur... Lorsqu'on est éprouvé par la maladie, ce n'est pas vraiment la volonté de bien agir qui manque : c'est plutôt la force physique de concrétiser cette volonté qui fait défaut...
La vieillesse affaiblissant l'esprit : Avec l'âge, les facultés physiques et psychiques déclinent progressivement, comme Allah l'évoque dans le Coran (sens du verset) : "Allah vous a créés ! Puis Il vous fera mourir. Tel parmi vous sera reconduit jusqu'à l'âge le plus vil, de sorte qu'après avoir su, il arrive à ne plus rien savoir. Allah est, certes, Omniscient et Omnipotent." (Coran : 16/70). Cette dégradation a également pour conséquence de limiter la liberté d'action, ce qui diminue d'autant l'opportunité de faire de bonnes œuvres.
La mort soudaine : La mort, qui marque le terme du temps qui nous a été alloué pour mener à bien notre mission en ce monde, est, parmi tous les éléments que le Prophète Mohammed (Salla allahou Alaihi wa Sallam) mentionne, celui que personne ne pourra éviter... Et après celle-ci, seules les bonnes œuvres que l'on aura eu la présence d'esprit et l'opportunité de faire durant notre vivant nous seront profitables Incha Allah, qu'il s'agisse d'une aumône perpétuelle, d'une science bénéfique que l'on aura enseignée ou d'un enfant pieu que l'on aura laissé derrière soi et qui priera en notre faveur...
L'Antéchrist : La venue de "Ad Dadjâl", annoncée par tous les Prophètes à leurs peuples respectifs, représente certainement la plus grande "Fitnah" (trouble) que les hommes auront à affronter. Comme cela nous a été annoncé par notre Prophète Mohammed (Salla allahou Alaihi wa Sallam), Dadjâl parcourra la terre en proclamant sa divinité et réalisera des prodiges... Il demandera aux gens d'apporter foi en lui et quiconque le fera sera perdu. A ce moment également, l'opportunité de faire de bonnes œuvres et d'agir en bien sera considérablement réduite.
L'Heure :Limite ultime par excellence... Ouvrons les yeux et regardons autour de nous: Les signes annonçant sa venue et qui ont été énumérées par le Prophète Mohammed (Salla allahou Alaihi wa Sallam) se succèdent de plus en plus vite...
En méditant sur ces différents éléments que le Prophète Mohammed (Salla allahou Alaihi wa Sallam) a mentionné, et qui ont comme point commun entre eux leur imprévisibilité, on ne peut que réaliser la nécessité de se conformer à l'injonction que le Prophète Mohammed (Salla allahou Alaihi wa Sallam) nous donne au tout début du Hadith: Il n'y a pas de temps à perdre... Agissons dès maintenant et empressons-nous de multiplier nos œuvres pies. Ne faisons pas le jeu de Satan en remettant à ce que l'on peut faire... ce que l'on doit faire maintenant : Qui sait s'il y aura un "plus tard" ?

Articles en relation