La femme

  1. La femme
  2. La prédication islamique

Règles de base du prêche et de l’orientation islamique

Règles de base du prêche et de l’orientation islamique
3994 1289

Comment le musulman peut-il devenir un ami fidèle aux gens, fidèle à sa religion et aux principes fondamentaux qu’il prêche ?! Que de bien alors apportera ce musulman tant à sa religion qu'à sa nation, surtout quand il est accepté par sa société, populaire dans son groupe ainsi que partout où il se déplace, quand il est réputé pour sa rectitude, son intransigeance et sa fermeté vis-à-vis des principes puisés du mode de islamique, quand il est respectable et respecté autant par ses adversaires que par ses amis !

En effet, il est indispensable à toute personne défendant une noble cause d’avoir des qualités qui attirent et fascinent les autres au point qu’ils soient à l'affût de tout ce qu'elle produit de pensée, de culture et d'écrits. En vérité les gens n'ont confiance qu'aux grandes idées éblouissantes et ne respectent que les maîtres de pensée appronfondie, éclairée et fascinante qui reflète la conscience de leur nation, de leur peuple ainsi que son histoire fabuleuse.
Celui qui parle d'un sujet doit être sûr des idées qu'il avance. Celui qui écrit un mot, doit avoir des idées claires et un but précis.
Le musulman, porteur d'un objectif grand et constructif, doit vivre tout en étant serein, à l'aise et rassuré par la pensée et les idées qui habitent son esprit, les émotions qui remplissent et submergent son cœur, loin des vicissitudes de la politique et des politiciens machiavéliques. Il doit être sûr de lui-même et rester ferme sur les positions auxquelles il croit pleinement, quelque soit la violance des tempêtes et la force des ouragans déchainés autour de lui, peu lui importe le caractère instable et éphémère de la situation politique qui l'entoure. il est suffisant qu'il sache qu'elle est instable et que d'autres circonstances viendront  la faire changer.
Tant le but et les principes sont constants et bien établis quelque soit l'intensité des changements intervenus, ils demeureront immuables et le reste tourne autour ou à partir d'eux.
 
L'homme qui a un objectif noble est un homme de principe, distingué, digne de confiance, d’affection, de haute estime, d’appréciation et de respect. Car il atteste par son comportement global la bonne foi qui l'imprègne profondément, la conviction à laquelle il s'attache fermement, reflétant ainsi les aspirations de son peuple et de sa nation.
Sa première caractéristique est qu'il est si solide que, advienne que pourra, rien ne le secouera ou ébranler. Il est sociable et traite les autre avec un cœur ouvert, sans parti pris et avec des principes clairs et nets. Il ne fait pas de compromis aux dépens de la vérité, quel que soit le sacrifice et le prix à payer. La raison ? Il sait très bien que cela est un grand honneur, que c’est l'un des piliers de la vertu, de la magnanimité et du parfait exemple. Sans oublier que cela concorde pleinement avec le mode de vie qu'il adopte, qu'il défend et avec lequel il triomphe..
 
L'islam est une approche civilisationnelle et scientifique

Le bon prédicateur qui est au devant de la scène est, en principe, celui qui respecte et apprécie les opinions des autres, car il reconnaît qu’ils ont le droit d'exprimer leur point de vue, il considère à sa juste valeur la parole des autres, sans la sous-estimer ou la dénigrer. Mieux, il tire profit de ce qu'il trouve de bon et abandonne ce qu'il estime être peu pertinent.
Le prédicateur qui sera couronné de succès est celui qui sera capable de gagner les coeurs des autres par sa pensée, qui utilise à leur égard le style de l’échange, de l'action et de la réaction positive à la vérité, qui se soucie de renforcer les liens avec eux, d'attirer les amis tout en faisant le maximum pour conserver leur amitié ainsi que la place dont il jouit auprès d’eux, en tenant compte de leurs sentiments. Si l'acquisition d'un ami digne de confiance est une chose difficile, le maintien de l'amitié elle-même l’est encore beaucoup plus.
Le prédicateur brillant qui arrive à s'attribuer autant pour lui-même que pour ses idées et son approche une place prestigieuse au sein des autres est celui qui peut se contrôler au moment de la fureur, qui ne prend pas un malin plaisir du mal qui arrive aux autres, qui ne laisse pas son tempérament volatile déborder et dominer son comportement ou la façon de traiter avec les autres, qui ne confisque pas leurs points de vue et ne leur impose pas sa vision. Il ne détruit pas ce qu'il a construit avec eux pendant longtemps, n'annule pas les grands efforts qu'il a déployés pour gagner leur cœur. Il enrichit son comportement par une grande portion de lumière de raison et de haute approche qu'il adopte et qu'il annonce en tant que bonne parole aux autres. Il essaie toujours de comprendre les positions et les attitudes des autres, car cela l'aidera toujours à cerner le degré de désaccord entre eux et lui-même  et de mesurer l’écart qui les sépare.
Ce faisant, il doit avoir pour objectif de rapprocher les distances pour les faire disparaître, de reprendre ses esprits, de corriger ses positions pour éliminer tout malentendu, d'abandonner toute position sur laquelle il s'est avéré qu'il avait tort. Il ne provoque pas entre ses frères de même combat et du même destin des barrages d'illusion, ne les égare pas par des fantaisies, ni ne creuse des canaux et des canyonsentre eux et lui-même. Au contraire, il les traite avec respect et considération en tenant compte de leur intelligence, de leurs connaissances et de leurs possibilités. Quant aux adversaires de son approche, il sait comment faire pour faire revenir les extravagants de tout bord à la place qui est la leur et dans les limites qui sont les leurs.
 
L'islam est une approche morale
 
Le Prophète () a dit : "Les meilleurs parmi vous sont ceux qui sont d'un abord et d'un accès faciles, ceux qui affectionnent les autres et sont affectionnés par eux. Ceux qui ne sont pas ainsi n'ont aucun bien en eux."(Moujama Al Zawaid).
Il () a dit encore : "Les hypocrites n'affectionnent personne et personne ne les affectionne".
Le prédicateur dont l'objectif est sublime est le musulman qui travaille le plus, qui se sacrifie le plus, il est le plus sage, le plus respectueux de ses engagements. Il est à la fois chef et serviteur de ses collègues. Il cherche toujours à aplanir les obstacles qui se dressent sur leurs chemins. Il est avec eux corps et âme dans le meilleur et dans le pire.
Il possède les meilleures qualités morales, s'adonne sans limites à la dévotion, il est de ceux qui affectionnent les autres,  qui sont affectionnés par les autre et qui sont, par extension, ceux qui s'humilient devant Allah (le Très Haut), ceux qui sont modestes avec leurs coreligionnaires, ceux qui se mettent au service des autres à la manière du Prophète () qui se laisse "guider par une servante qui voulait avoir son aide pour certaines de ses tâches".
Il est de ceux qui se dévouent sans retenue aux services des autres en leur consacrant son temps et son assistance sans dégoût, ni plainte, ni contrepartie, ni prix.
Il  fait partie de ceux qui éliminent les obstacles, les limites et les barrages qui se dressent entre les autres et eux-mêmes, qui dissimulent tout avantage ou caractère qui leur donnent une distinction au dépend des autres, qui se dépensent en faveur des autres en se sacrifiant eux même et en sacrifiant leur autorité et leur influence, ce qui ne manque pas de faire perpétuer leur popularité et faciliter leur accès.
 
C'est ainsi, ô sincères prédicateurs, et seulement ainsi que nous réussirons à ouvrir les cœurs fermés, à sonder les tréfonds de l'âme et alors le monde entier s'ouvrira devant nous à cause de notre bonne éthique,  notre authenticité, nos principes et notre modèle islamique civilisationnel et moral.
 
 

Articles en relation