La femme

  1. La femme
  2. La prédication islamique

La fièvre des péchés

La fièvre des péchés
3045 1545

Celui qui médite sur la situation actuelle de notre société islamique remarquera l'ampleur de la crainte, de la panique, de l'anxiété et de la peur provoquées par ce que l'on a appelé « la grippe aviaire » qui s’est répandue dans le monde entier. Le tapage médiatique qui a entouré cette maladie faisant prévaloir l'idéequ’ellepourrait provoquer la mort a entrainé l'extermination totale de toutes lesespèces suspectes, a poussé les gens à s’abstenir de la consommation de toute viande aviaire et à éviter tout contact avec les oiseaux même la prononciation du mot «oiseau» est devenu un sujet de panique pour certain.

Le monde entier s'est donc mobilisé lorsque la grippe aviaire nous a envahis, mais personne n’a bougé le petit doigt lorsque la grippe des péchés s’était installée parmi nous! Comme si cette dernière était la bienvenue.
Lointaine est l’époque où Anas () disait : « Vous faites certaines choses qui, à vos yeux, sont plus fines que les cheveux alors que du temps du Messager d’Allah () nous les considérions comme des péchés mortels »! 
Lointaine est l’époque où `Abd Allah ibn ‘Omar (Radhiya Allahou Anhouma) disait: « Le croyant voit ses péchés comme une montagne au pied de laquelle il est assis et dont il craint l’effondrement ; alors que l’hypocrite, lui, voit ses péchés comme une mouche posée sur son nez et il croit qu’un simple geste de sa main suffit pour l’écarter »!
Nous n’avons pas accordé au problème provoqué par la propagation à grande échelle des péchés l’importance qu’il méritait ! Cette constatation n’est en fait qu'un reflet de la réalité amère de notre société, défaitiste et oublieuse de son Message céleste. Oui, c'est là la réalité amère que de nombreux membres de cette société fuient.
Lorsque nous examinons les causes de cette situation, nous constatons que les musulmans sont réellement atteints aujourd'hui par une forte fièvre ; une fièvre qui n’est pas provoqué par la grippe aviaire, mais plutôt par les péchés et de l'éloignement d'Allah, Exalté soit-Il : Nos rues sont remplies de péchés capitaux, de tentations, de nudité et de décadence morale. Nos maisons ont été envahies par les chaînes satellitaires et leurs toits par les antennes paraboliques. La mixité obscène, les relations douteuses, les actes contraires à la morale et le chômage déguisé ont envahi nos institutions.
Notre situation actuelle ne devrait-elle pas engendrer la panique et la crainte de la Colère d'Allah, Exalté soit-Il ?! Oh que si ! Notre situation mérite plus beaucoup que la plus la consternation. Elle nécessite une prise de conscience de l'immensité des défis auxquels nous sommes affrontés, le réveil de toutes les sphères de la population musulmane et une entraide sans précédant entre ses membres afin de parvenir à arracher notre communauté et notre religion de cette léthargie profonde, de cette négligence amère et de cette réalité funeste.
Malheureusement, exception faite pour ceux parmi nous qu'Allah, Exalté soit-Il, a comblé de Sa miséricorde, nous ne nous intéressons qu'aux choses éphémères de ce bas monde et oublions notre vie future, notre vraie vie. N'est-il pas temps de changer un mode de vie qui ne nous a apporté que perdition, corruption, attaques contre notre religion, alliances avec les usurpateurs et les haineux, prolifération de la nudité, injustice, décadence, déviation, échec et humiliation ?!
Nous avons aujourd'hui un besoin urgent de changement, de réforme et d'appel à la religion par la sagesse et la bonne exhortation. Nous avons un besoin urgent d'ordonner le bien et de proscrire le mal, de soutenir la vérité et de repousser l'injustice. Nous sommes conscients que cela ne se réalisera pas par des paroles, mais par des actes, des efforts et beaucoup de patience, de concertation et de volonté de persuasion. Nous ne voulons que nous réformer nous-mêmes, d’avoir une confiance totale en Allah et une soumission totale en Sa législation avant de passer à l’étape suivante qui consiste à réformer les autres. Est-ce trop demander à l'homme musulman croyant en échange du bonheur dans ce monde et dans l'au-delà ?!
Il convient que les ornements de ce monde et ses plaisirs ne nous détournent pas de notre Message célestequi est le but même de notre existence. Y a-t-il plus merveilleux que notre Message, Message qui appelle à l'équilibre et à la modération dans tous les aspects de la vie et qui donne à chacun ses droits, faisant sien le slogan suivant : « Ton Seigneur a un droit sur toi, ta personne a un droit sur toi et ta famille a un droit sur toi. Donne donc son droit à tout ayant droit. »
C’est par l’adoption et la mise en pratique de ce Message que nous parviendront à réaliser pour la communauté islamique le bien, l’intérêt, la suprématie, le progrès et la créativité.
Pour atteindre cet objectif qui nous est cher, il est indispensable de savoir le chemin à suivre, les préparatifs à entreprendre et les équipement et provisions nécessaire. Je jure par Allah, Exalté soit-Il, que musulman sincère aime sa religion, désire la soutenir, et porter son étendard bien haut mais seuls lui manquent les moyens et la façon d’agir qu’il ne pourra trouver qu’en se référant à la Biographie de notre bien-aimé Mohammed (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) et au Message céleste qu’Il a apporté.
 
 

Articles en relation