La femme

  1. La femme
  2. Les miracles scientifiques dans la Sunna

Le remède prophétique à l'hydropisie

Le remède prophétique à  l
16293 4809

Il est rapporté dans les deux recueils de hadiths authentiques de Boukhari et de Mouslim, qu’Anas Ibn Malik (Radhia Allahou Anhou) a dit : « Des personnes (appartenant aux tribus) d'Ourayna et d’Okle vinrent à Al-Médina, son climat ne leur convint pas et ils tombèrent malade. Le Prophète () leur ordonna (comme remède) de se rendre auprès du troupeau de chameaux réservés à la charité et de boire de son lait mélangé à ses urines. Ils s’exécutèrent et après s’être rétablis, ils tuèrent le berger du Prophète () et s’emparèrent de tous les chameaux. Se rendant ainsi coupable d’agression envers Allah, le Tout-Puissant, et Son Messager (Salla Allahou Alaïhi wa Sallam), Al-Mouharaba. Le Prophète (Salla Allahou Alaïhi wa Sallam) envoya des hommes à leurs trousses et lorsqu’ils furent capturés, il (Salla Allahou Alaïhi wa Sallam) ordonna de couper leurs mains et leurs pieds, de leur crever les yeux à l’aide d’un fer chauffé et de les abandonner sous le soleil jusqu'à ce qu'ils meurent.».


Ces gens se plaignaient d'hydropisie, car dans la version de Mouslim il est précisé qu’ils ont dit : « Le climat de Médine ne nous convient pas, nos estomacs se sont gonflés et nos organes se sont affaiblis. »
 
L’hydropisie est une maladie qui se produit lorsqu’une substance nocive et froide pénètre les organes externes de l'organisme et vient dans ses organes internes (autres que les organes digestifs) provoquant leur gonflement. Il existe trois types d'hydropisie :
- La première est appelée l’hyposarque ou la leucophlegmasie et se caractérise par un gonflement de tout le corps qui devient mou et la moindre pression par le doigt ou autre objet y laisse une trace visible.
- La deuxième est appelée la tympaine, du mot latin tympanum qui signifie tambour, et se caractérise par un gonflement excessif du ventre provoqué par la grande quantité de gaz qu’il contient.
- La troisième est appelée ascite et se caractérise par un ventre très enflé et très lourd ; quand le malade atteint de cette dernière essaye de bouger ou se retourner d’un côté ou de l’autre, on entend un bruit pareil à celui d’un baril à demi-plein.
 
Le remède à cette maladie est un laxatif doux et des médicaments diurétiques qui aident le corps à se débarrasser des fluides. Ces qualités diurétiques existent dans le lait et l'urine des chameaux, c'est pourquoi le Prophète (Salla Allahou Alaïhi wa Sallam) a ordonné aux bédouins de boire ce mélange. Le lait de chamelle est un laxatif doux, diurétique, il nettoie, supprime les bouchons et apaise le corps. Cela est particulièrement vrai lorsque les chamelles broutent les herbes bénéfiques comme l'absinthe, la lavande, la camomille, la marguerite et la citronnelle. Ces herbes aident à lutter contre l'hydropisie.

L’hydropisie est généralement symptomatique d'une affection du foie, notamment d’une congestion de ce dernier. Le lait des chamelles arabes aide dans ce cas en raison de ses nombreux avantages et de sa contribution à ouvrir les passages obstrués.
Ar-Razia a dit : « Le lait de chamelle apaise le foie et supprime les les effets d'une constitution gâtée. »
Al-Israïlia a dit : «Le lait de chamelle est le plus doux, le moins concentré et le plus léger de tous les laits. Il est le meilleur choix pour déboucher les entrailles, il est un excellent laxatif et il contribue à déboucher les passages obstrués. Dû au mode de vie et à la nature instinctive de la chamelle il est légèrement salé. Par conséquent, le lait de la chamelle est le meilleur remède pour le foie, il ouvre ses pores et les veines et adoucit la dureté des aliments frais. Le lait de chamelle frais et chaud est bénéfique contre l'hydropisie, surtout lorsqu'il est consommé avec de l'urine de chameau fraiche et chaude elle aussi, ce qui rend la combinaison plus salée, ajoutant de l’efficacité pour dissoudre les matières nocives et le rendant meilleur laxatif. Si cette combinaison (lait et urine) ne purge pas l'estomac, alors un laxatif plus puissant doit être prescrit. »
L'auteur d'Al-Qanoun a dit : « N'écoutez pas ceux qui prétendent que le lait de chamelle ne permet pas la guérison de l'hydropisie. Au contraire, il faut savoir que le lait de chamelle est un remède efficace car il nettoie en douceur et facilement en raison de ses spécificités. Ce type de lait est si bénéfique que si une personne atteinte de l'hydropisie substituait le lait de chamelle àsa nourriture et son eau, elle guérira de cette maladie et de tous les autres maux dont elle soufre.
Nombreuses sont les personnes qui l’ont essayé et qui peuvent témoigner de son efficacité. Il convient de préciser que la meilleure urine de chameau est celle des chameaux des bédouins. »
Plusieurs leçons peuvent être tirées du récit d’Anas mentionné dans le début de cet article :
Ce récit encourage à la prise des médicaments et des remèdes.
Il constitue une preuve que le lait et l’urine des animaux que les musulmans sont autorisés à manger la viande sont purs. Pour les raisons suivantes :
• il est interdit de se soigner avec ce qu'Allah a interdit.
• Le Prophète (Salla Allahou Alaïhi wa Sallam) qui se doit de donner les détails nécessaires et relatifs à tout ordre religieux surtout quand son élaboration est nécessaire, n’a pas ordonné à ses individus de se rincer la bouche ni de laver leurs vêtements pour la prière.
 
Ce récit montre que l'agresseur doit être puni de la même manière dont il a agressé. Les personnes mentionnées dans ce récit ont crevé les yeux du berger à l’aide d’un fer chauffé puis l’ont tué, comme ceci est mentionné dans une autre version du hadith rapporté par Mouslim.
Ce récit indique que l'ensemble du groupe a été tué pour avoir tué une seule personne.
• Il indique aussi que si une personne mérite d'être punie pour plusieurs crimes dont certains ont une punition particulière (Had) et d’autres selon la loi du talion, les deux lois doivent être appliquées. Car le Prophète (Salla Allahou Alaïhi wa Sallam) a ordonné de couper les mains et les pieds des agresseurs conformément au Had relatif à Al-Mouharaba et qui précisé dans le verset 35 de la 5ème sourate (Sourate Al- Maida) et de crever leurs yeux pour avoir fait de même au berger et de les tuer par la suite pour l’avoir tué.

Articles en relation