La femme

  1. La femme
  2. La prédication islamique

Prédicateur islamique oubliant sa famille

Prédicateur islamique oubliant sa famille
5974 2453

Du petit matin à la tombée de la nuit il est hors de la maison, comme il est bien connu. Sa religion est son premier souci. Il veut faire quelque chose pour la religion d'Allah, exalté soit-Il. Il veut changer le monde. Ainsi est notre prédicateur islamique. Et ainsi est également notre sœur prédicatrice. Elle est en perpétuel déplacement : d'un cours de religion à un autre et d'une séance d'apprentissage du Coran à une séance de dhikr (évocation d’Allah). Elle est telle une abeille qui ne se pose que sur ce qui est beau et ne procure que ce qui est bon ou délicieux.

Mais la question que nous vous adressons chers prédicateur et prédicatrice est la suivante : Où est la part de vos enfants dans votre da’wa (appel) à l’adoration d’Allah, exalté soit-Il. Cher éducateur : vous consacrez votre temps et vos efforts à la cause d'Allah, exalté soit-Il, et vous dépensez votre argent dans Son sentier. Mais où est la part de vos enfants dans ce que vous faites ? Cher éducateur, nous sommes face à une vérité douloureuse. Nous voyons aujourd'hui, des fils de savants et de prédicateurs fumer, proférer des propos déplacés et des insultes. Ils n'accomplissent pas la prière, ne mémorisent pas le Coran et n'assistent pas aux séances de savoir religieux. C'est une catastrophe et quelle catastrophe de voir dans cet état ces jeunes censés être parmi les meilleurs des hommes. C'est une étonnante contradiction entre ce que nous sommes et ce que nous appelons les autres à être. Cette contradiction nous fait perdre notre crédibilité auprès des autres. Et en plus, elle soulève la colère d'Allah, exalté soit-Il, et s'oppose à la méthode à laquelle nous appelons les autres et qui est basée sur ce hadith du Prophète () « Chacun de vous est chargé d’une responsabilité. Et chacun de vous sera interrogé au sujet de cette responsabilité », et sur le verset «Et avertis les gens qui te sont les plus proches » (Coran 26/214) Ce verset indique la méthode claire de l'imam des Messagers ().

Chers éducateur et prédicateur, l’exemple que vous devez suivre est celui de l'imam des prédicateurs, le Prophète Mohammad (). Lorsqu'il commença sa da’wa, il s'adressa en premier lieu aux personnes les plus proches de lui. Ainsi il répondit à l'appel d'Allah, exalté soit-Il, qui dit : « Et avertis les gens qui te sont les plus proches » (Coran 26/214). Car un proche est un bien-aimé. Comment donc ne pas conseiller un bien-aimé en matière de religion ? N'est-ce pas le meilleur cadeau que l’on puisse lui offrir ? Le devoir d'entretenir les liens de parenté oblige le prédicateur à assumer un rôle de première importance envers sa famille et ses proches. S'il néglige d'orienter sa famille vers le droit chemin, il doit remettre en cause l’authenticité de son amour pour eux, et qu'il prenne garde de ne pas soulever la colère d'Allah, exalté soit-Il, qui dit dans le noble Coran : «Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d'un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu'Il leur commande et faisant strictement ce qu'on leur ordonne » (Coran 66/6).

Cher éducateur, vous avez un rôle à jouer auprès de votre famille et de vos enfants. C'est un devoir. Peu vous importe le résultat final, pourvu que vous ne veniez pas le Jour dernier en ayant manqué à votre devoir. Cher éducateur, ayez toujours en tête ce verset « Et avertis les gens qui te sont les plus proches » (Coran 26/214). Le Prophète () subit la torture et il fut banni de la patrie qu’il aime le plus. Lorsqu'Allah, exalté soit-Il, révéla « Et avertis les gens qui te sont les plus proches » (Coran 26/214), le Prophète () se dirigea vers le mont Safâ, l'escalada puis poussa un cri d'avertissement. Quand ils furent tous rassemblés, le Prophète () leur dit : « Si je vous annonce qu'il y a au pied de cette montagne des cavaliers qui veulent vous attaquer, me croirez-vous ? » « Oui, car tu n'as jamais menti », répondirent-ils. « Eh bien », reprit le Prophète. « Je ne suis pour vous qu’un avertisseur annonçant un châtiment terrible pour les mécréants». Abou Lahab s'écria alors « Que tu périsses, est-ce pour cela que tu nous as rassemblés ? ». C'est alors que fut révélé : «Que périssent les deux mains d'Abû Lahab et que lui-même périsse » (Coran 111/1).

Nûh (Noé), paix sur lui, un prédicateur au sein de sa famille
Cher éducateur, qui observe l'histoire de Nûh () constate qu'il était toujours inquiet pour son fils. Même à la fin, lorsqu'il a réalisé que son fils allait mourir, il a essayé de le conseiller et de l'orienter. Cher éducateur, observe bien ce verset coranique : «Et elle vogua en les emportant au milieu des vagues comme des montagnes. Et Noé appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l’arche): «Ô mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants». (Coran 11/42)

S'engager sur le droit chemin, c'est prendre le bateau qui mène vers le salut. Ne le prenez pas tout seul. Soyez comme Nûh (Noé), soyez inquiets pour votre enfant. Comment guider vers la bonne voie toute la création et omettre de guider votre fils qui est une partie de vous-même. Où étiez-vous alors qu'il tenait compagnie à de mauvaises personnes, en croyant trouver avec eux le salut et la réussite. Où était votre voix qui doit équivaloir à la voix de Nûh. Allah, exalté soit-Il, dit : «Il répondit : « Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de l'eau. » Et Noé lui dit : « Il n'y a aujourd'hui aucun protecteur contre l'ordre d'Allah. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde ». Et les vagues s'interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés » (Coran 11/43).

Cher éducateur, réveillez-vous avant qu'il ne soit trop et avant que votre enfant ne s'égare dans une mer de ténèbres. Allah, exalté soit-Il, dit : « Et il fut dit : «Ô terre, absorbe ton eau ! Et toi, ciel, cesse [de pleuvoir] !» L’eau baissa, l’ordre fut exécuté et l’arche s’installa sur le Jûdi, et il fut dit: «Que disparaissent les gens pervers »! (Coran 11/44).


Cher éducateur, vous êtes l'élève de Mohammad () et le descendant de Nûh, paix sur lui. Cher éducateur, élevons nos enfants, dépensons notre temps et notre effort pour la cause d'Allah, exalté soit-Il.

Mon frère éducateur,
Votre rôle est aussi important que celui de votre sœur éducatrice

Ma sœur éducatrice,
Votre rôle est aussi important que celui de votre frère éducateur. C’est ensemble que vous formez cet enfant. C’est à vous que revient la responsabilité et à personne d'autre.

Le rôle du père prédicateur
Cher père, votre rôle est d'une importance capitale. Vous êtes le père de famille. Si votre rôle fait défaut, la maison s'écroulera. Un foyer sans père de famille c'est comme un bateau sans commandant ou capitaine. Je sais que vous n'avez pas beaucoup de temps. Vous avez peut-être à peine eu le temps de lire ces quelques lignes. Le temps a son importance. N'attendez pas le jour où vous serez surpris par un enfant qui fume, qui vole ou qui ment. Voici quelques méthodes qui vous aideront dans votre tâche :

1-La réunion quotidienne de la famille ;
Consacrez une demi-heure par jour à vous entretenir avec votre famille. Il est préférable que ce soit le matin, afin d'y rassembler tous les membres de la famille. Cette réunion est un peu comme le rassemblement scolaire. Tous les membres de la famille doivent y être présents. La réunion peut englober :

- La lecture d'un peu de Coran, soit 5 minutes environ
- La lecture d'un hadith, 5 minutes également
- Demandez à vos enfants d'acquérir l’une des nobles manières prophétiques, comme l'altruisme par exemple. Il est préférable que ceci soit en relation avec le hadith et le verset coranique, 10 minutes.
- La lecture d'un nachîd (chant islamique) d'une courte durée, 10 minutes
- Prenez le petit déjeuner avec votre famille

2-La réunion hebdomadaire ;
Elle est semblable à la réunion quotidienne mais sa durée est de 2 heures. On vous suggère pour cette réunion :
- La lecture d'un rub’ (cinq pages du Coran) en respectant les règles du tadjwîd
- L'étude du fiqh islamique
- L'étude de la biographie du Prophète ()
- L'étude des Noms et des Attributs d'Allah, exalté soit-Il

Tout ceci dans un style simple adapté aux enfants. Il peut y avoir aussi
- Un concours composé d'une seule question à laquelle les enfants essaient de répondre tout au long de la semaine.
- Manger des gâteaux pendant la réunion

Cher éducateur, à combien de réunions assistez-vous hors de la maison pour la cause d'Allah, exalté soit-Il. Vous ne les manquez jamais. Ne manquez pas cette réunion familiale car elle est vraiment un moyen de subsistance de la famille.
3- Achetez à votre fils un mushâf (exemplaire du Coran) et à votre fille un hijab
4- N'oubliez pas d’emmener votre fils avec vous à la mosquée
5- Suivez l’évolution de vos enfants à l'école, faites la connaissance de leurs amis. Rendez-vous à l'école de votre enfant, ne serait-ce qu'une fois tous les quinze jours pour vous renseigner à son sujet. Ne vivez pas, vous et votre enfant, dans deux mondes séparés.
6- Soyez l'ami de votre enfant, faites en sorte d’être proche de lui afin qu'il se confie à vous si une chose l'inquiète, surtout à l'adolescence.

Le rôle de la mère prédicatrice :

Chère mère, ce sont des mères comme vous qui ont élevé les grands conquérants comme Muhammad al-Fâtih et Saladin. Votre rôle est d'une grande importance et il ne faut pas le négliger. Si le père est toute la journée hors de la maison, vous restez, quant à vous, avec vos enfants à la maison. Votre observation est plus intense et plus minutieuse. Voici quelques méthodes qui vous aideront dans votre tâche à la maison :

1- Faites en sorte que le Coran soit récité en permanence chez vous
2- Méfiez-vous de la télévision qui peut gâcher l'éducation de vos enfants. Cependant, vous pouvez suivre avec vos enfants certaines chaînes islamiques comme al-Majd, Iqrâ' et al-Fadjr
3- S'occuper de la da’wâ (prédication) est une chose requise, mais pas aux dépends de votre foyer. Ne manquez pas à vos devoirs envers votre mari et ne négligez pas l'éducation de vos enfants
4- Il est de votre devoir de préparer vos enfants aux réunions hebdomadaires et quotidiennes de la famille. C'est votre rôle. Vous devez les encourager et les inciter à y participer.
5- Apprenez à votre fille la pudeur dès son bas âge à travers les histoires courtes et les anachîd
6- Suivez les progrès de vos enfants lors de leur mémorisation du Coran. Vous passez des heures avec eux à étudier les manuels scolaires ; vous vous y engagez corps et âme. Pourquoi donc ne pas accorder le même intérêt au Coran ?
7- Votre petite bibliothèque peut inciter vos enfants à lire. Remplissez-la avec des histoires, des cassettes audio-visuelles utiles.

Cher éducateur prédicateur,
Chère éducatrice prédicatrice,
Vous connaissez parfaitement les procédés de la da’wâ et vous possédez assurément des idées et des programmes utiles à ce propos. Ne privez pas vos enfants de ce bien.

Source : www.islamemo.com

Articles en relation