La femme

  1. La femme
  2. Autres actes cultuels

Mérites de la glorification d’Allah mentionnés dans le Coran

Mérites de la glorification d’Allah mentionnés dans le Coran
452 18

 

Un savant a dit : Je me suis penché sur les occurrences du terme ‘glorification’ dans le Coran et je me suis aperçu de quelque chose d’étonnant. La glorification du Seigneur permet de repousser le destin comme le relate l’histoire de Younous (Jonas), . Allah a dit : « S'il n'avait pas été parmi ceux qui glorifient Allah, il serait demeuré dans son ventre jusqu'au jour où l'on sera ressuscité. » (Coran 37/ 143-144).
Il prononçait la formule de glorification suivante : Il n’ya pas de divinité en droit d’être adorée en dehors de Toi, gloire et pureté à Toi, j’étais du nombre des injustes. Lâ ilâha illa anta subhânak innî kuntu min adh-dhâlimîn.
La glorification est une formule de rappel que répétaient les oiseaux avec Daoud, : « Et à Daoud, nous lui avons assujetti les montagnes qui glorifiaient ainsi que les oiseaux. »
La glorification est la formule d’évocation que prononce toute la création : « Ne vois-tu pas que tout ce qui est dans les cieux et sur terre glorifie Allah. »
Et lorsque Zakariyya (Zacharie) sortit du sanctuaire, il intima l’ordre à son peuple de glorifier leur Seigneur : « Il sortit donc du sanctuaire vers son peuple ; puis il leur fit signe de glorifier le Seigneur matin et soir. »
Moussa (Moïse), , invoqua son seigneur pour qu’il fasse de son frère Haroun (Aaron) un assistant qui l’aide à Le glorifier et L’évoquer : « Et assigne-moi un assistant de ma famille : Aaron, mon frère, accrois par lui ma force! Et associe-le à ma mission, afin que nous Te glorifiions beaucoup, et que nous T'invoquions beaucoup. »
J’y ai vu que la glorification est la formule de rappel des habitants du Paradis : « Les anges glorifient leur Seigneur, célèbrent Ses louanges et implorent le pardon pour ceux qui sont sur la terre. »
La glorification est véritablement une adoration grandiose. Ses répercussions sont telles qu’Allah a modifié le destin comme cela est arrivé à Younous, .
Ô Allah, fais de nous des serviteurs qui Te glorifient et Te louent abondamment.
Gloire et louange à Allah autant de fois que le nombre de Ses créatures, jusqu'à Son agrément, autant que le poids de Son Trône (`Arch) et que l'encre de Ses paroles (subhânallâhi wa bihamdihi `adada khalqih, wa ridâ nafsih, wa zinata `archih, wa midâda kalimâtih).
Ces deux faits que son la glorification et la satisfaction n’étaient pas liés dans mon esprit. Mais j’ai lu un verset qui m’en a dévoilé le secret. Et comment la glorification pouvait procurer pour toute la journée une satisfaction.
Allah dit : « Célèbre Sa louange, avant le lever du soleil, avant son coucher et pendant la nuit; et exalte Sa Gloire aux extrémités du jour. Peut-être auras-tu satisfaction » (Coran 20/130).
Observe comment la glorification englobe tout les moments de la journée. Avant le lever du jour et avant qu’il ne se couche, aux extrémités du jour et de la nuit. Que reste-t-il de la journée que ce verset n’est pas englobé en nous incitant à glorifier Allah ! Sachant que la satisfaction dans ce verset a une portée générale aussi bien dans ce monde que dans l’au-delà.
En conclusion de la sourate Al-Hijr : « Et Nous savons certes que ta poitrine se serre, à cause de ce qu'ils disent. Glorifie donc Ton Seigneur par Sa louange et sois de ceux qui se prosternent.» (Coran 15/97-98).
Observe comment ce verset nous oriente vers le remède qui nous permet de soigner d’un état de malaise, vers cette antidote qui est une médecine pour les âmes.
Une des informations les plus étonnantes que le Coran porte à notre connaissance et que nous vivons dans un monde ou tout glorifie le Seigneur :
«  Et le tonnerre glorifie et loue le Seigneur. »
« Et à Daoud, nous lui avons assujetti les montagnes qui glorifiaient ainsi que les oiseaux. »
« Les sept cieux et la terre et ceux qui s'y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n'existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. » (Coran 17/44).
Gloire à toi ô Seigneur.
Nous saisissons maintenant comme sont nombreux les moments de notre existence que nous n’avons pas exploités à glorifier notre Seigneur ! Qu’Allah fasse que je sois ainsi que vous mes bien-aimés, parmi ceux qui Le glorifient abondamment.
 

 

Articles en relation